alexlukin - Fotolia

Target accorde jusqu’à 67 M$ aux émetteurs de cartes Visa

La chaîne de magasins américaine vient d’accepter de payer jusqu’à 67 M$ aux émetteurs de cartes Visa compromises. MasterCard peut se frotter les mains.

Le Wall Street Journal vient de rapporter que Target a accepté d’indemniser les émetteurs de cartes Visa compromises à l’occasion de l’importante attaque dont il a été victime fin 2013 à hauteur d’un maximum de 67 M$.

Une excellente nouvelle pour les émetteurs de cartes MasterCard. De fait, dans un communiqué, Target indique être prêt à offrir des conditions financières comparables à ces derniers, alors que sa précédente offre, d’un montant maximum de 19 M$, a été rejetée en juin dernier. Citigroup, Capital One et JP Morgan Chase avaient jugé l’offre insuffisante en regard des coûts de réémission de cartes et de compensation des utilisations frauduleuses.

Pour mémoire, les détails de 40 millions de cartes bancaires ont été compromis à l’occasion de l’intrusion dont Target a été victime entre le 27 novembre et le 15 décembre 2013. Mais les noms, adresses postales, adresses e-mail, et numéros de téléphone de jusqu’à 70 millions de clients de l’enseigne auraient également été compromis.

Jusqu’à 3 millions de détails de cartes bancaires auraient été vendus sur le marché noir et utilisés frauduleusement avant que les banques émettrices n’annulent toutes les cartes concernées.

Enfin, fin mars dernier, Target a proposé 10 M$ aux victimes de son intrusion engagées dans une poursuite en nom collectif, soit environ 10 000 $ par plaignant. Cette offre est soutenue par les avocats des plaignants.

Pour approfondir sur Législation

Close