Nomad_Soul - Fotolia

Près de 5 % de croissance pour les dépenses de sécurité

Gartner prévoit une progression de 4,7 % du marché de la sécurité informatique en 2015, à 75,4 Md$.

Selon Gartner, le marché de la sécurité informatique devrait progresser de 4,7 % cette année, pour s’établir à 75,4 Md$. Cette croissance serait notamment portée par les initiatives des gouvernements, des législations plus rigoureuses, et la multiplication des incidents de sécurité de grande ampleur.

Les fluctuations des taux de change ont toutefois un impact sur le marché, et pas forcément positif. Gartner relève ainsi que la dépréciation du dollar face à l’euro a conduit à des augmentations de prix jusqu’à 20 % sur le vieux continent, pour les solutions et produits venus de l’autre côté de l’Atlantique. Selon le cabinet, « la principale réaction des clients sera de renoncer à certaines dépenses au cours du prochain trimestre ». Mais il ne s’agirait que d’un report d’investissements sur 2016.

Une demi-surprise : mi-avril, Gartner a dû revoir sa copie après la hausse du dollar pour estimer que les dépenses IT mondiales baisseront finalement de 1,3% cette année, alors que le cabinet tablait au trimestre dernier sur une hausse de 3,7% en 2015.

D’après Gartner, les investissements portent en particulier sur les tests de sécurité, l’externalisation et la gestion des identités et des accès. En revanche, les plateformes de protection des terminaux (EPP, Endpoint Protection Plaform) et de sécurité grand public tendent à devenir des commodités : moins de 5 % des fournisseurs de solutions d’EPP devraient enregistrer une croissance d’ici la fin 2010. Le marché des solutions de gestion unifiée des menaces (UTM) devrait quant à lui se cantonner au segment des PME.

Mais le visage du marché de la sécurité semble appelé à évoluer au cours des prochaines années. Ainsi, selon le cabinet, le marché des solutions de prévention des fuites de données (DLP) contextualisées devrait croître de 4 à 5 % d’ici la fin 2019. Surtout, les capacités de mise en bac à sable des éléments suspects semblent appelées à se généraliser : à l’horizon 2018, celles-ci devraient largement packagées avec les plateformes de sécurité des contenus et de protection du réseau.

Pour approfondir sur Equipementiers

- ANNONCES GOOGLE

Close