darren whittingham - Fotolia

Pivotal se paie un expert de l’industrialisation des déploiements de Cloud Foundry

Avec le Britannique CloudCredo, Pivotal rapatrie une équipe experte en matière de conseil et de déploiement de Cloud Foundry ainsi qu’un spécialiste du projet BOSH.

Pivotal fait un pas supplémentaire en matière d’industrialisation des déploiements et de la supervision des Paas Cloud Foundry. La société, entité d’EMC dédiée au outils Big Data et Paas (donc) a en effet annoncé le rachat de la petite société CloudCredo pour un montant non communiqué.

Cette société, cadre emblématique de la communauté Cloud Foundry, comme l’indique Pivotal sur son blog, s’est forgé une solide expertise dans le conseil, dans le déploiement et dans le monitoring de plateformes Cloud Foundry. Une technologie de Paas Open Source aujourd’hui hébergée au sein d’une fondation dédiée (elle-même un projet collaboratif de la Linux Foundation), initiée à l’origine par Pivotal.

De ce fait, les relations entre Pivotal et CloudCredo se sont forgées progressivement, raconte encore Colin Humphreys, le co-fondateur et CEO de CloudCredo, dans un billet de blog., évoquant des relations avec Pivotal qui remontent à trois ans, lors du lancement de Cloud Foundry.

Au delà, CloudCredo est constitué d’experts reconnu dans Cloud Foundry, et surtout dans son déploiement, intégration et modèle opérationnel. Un point clé pour Pivotal alors que justement il est aujourd’hui nécessaire d’accompagner les entreprises vers le marché du Paas. Un marché, rappelons-le, qui n’a pas encore livré toutes ses promesses (à l’inverse du Iaas et du Paas).  Cloud Foundry, s’il semble s’installer dans l’esprit des entreprises comme Paas standard, doit encore convaincre de sa capacité à répondre aux besoins des entreprises, et surtout de sa maturité. Un peu comme OpenStack finalement. La Cloud Foundry  Foundation a par exemple présenté un programme de certification des implémentations de son Paas pour garantir a minima un niveau compatibilité.

Industrialisation et multi-Cloud 

Et dans cette perspective, CloudCredo pourrait bien être un atout pour Pivotal. La société britannique a bâti un partie de son offre sur l’utilisation du projet Open Source BOSH (Bosh Outer Shell) – un projet où d’ailleurs Pivotal est un contributeur clé. Comme le précise le site du projet, BOSH fournit une série d’outils capables de gérer les mises à jour des paquets dans un environnement distribué, d’en assurer les déploiements et d’en contrôler les opérations. Il prend en charge tout le cycle de vie de l’application distribué sur un cluster à grande échelle. A l’inverse de Chef ou Puppet, des outils très populaires pour ces tâches, BOSH propose une unification de l’ensemble des procédures.

« BOSH a la capacité de provisionner et de déployer l’application sur des centaines de VM. Il prend également en charge le monitoring, la récupération après incident et les mises à jour, avec presque zéro interruption de services », explique la FAQ du projet. Cela est valable pour Cloud Foundry, mais aussi pour d’autres solutions, Hadoop compris.

 Mais là où BOSH apporte une forte notion d’industrialisation à l’édifice réside dans sa capacité à supporter les principales infrastructures Cloud du marché. La projet permet en effet de déployer une application sur les environnements VMware (vSphere et vCloud Director), AWS EC2 et – logiquement – OpenStack. De plus une interface nommé Cloud Provider Interface (CPI) permet d’étendre ce support à d’autres fournisseurs de Iaas. Une dimension multi-cloud qui aura séduit Pivotal.

 

 

Pour approfondir sur PaaS

- ANNONCES GOOGLE

Close