Serg Nvns - Fotolia

L’IAM en mode Cloud, appelé à croître de 26,2 % d’ici à 2020

Selon Allied Market Research, le marché de la gestion des identités et des accès en mode Cloud devrait peser quelque 2,8 Md$ en2020, porté notamment par le segment de l’authentification multi-facteurs.

Encore naissant, le marché de la gestion des identités et des accès (IAM) en mode Cloud – aussi considéré par Gartner, depuis 2014, sous le terme d’Identity-as-a-Service (IDaaS), semble promis à une belle croissance au cours des 5 années à venir.

Ainsi, selon Allied Market Research, il devrait générer 2,8 Md$ de chiffre d’affaires en 2020, soit une croissance annuelle moyenne de 26,2 % par rapport à 2015, année de référence de l’étude. Le segment de l’authentification à facteurs multiples devrait être le plus dynamique, progressant de 30,5 % par an en moyenne sur la période. Dans un communiqué, le cabinet explique que « l’intégration de l’IAM avec le Cloud gagne en popularité en raison tant de son coût réduit que de l’amélioration de la sécurit » qu’elle apporte.

Sans surprise, l’adoption croissante du BYOD dans les entreprises, et des législations de plus en plus rigoureuses poussent à l’adoption de services d’IAM dans les secteurs de l’IT et des télécommunications – à eux deux, ils comptaient pour 25 % du marché en 2014.

Selon Allied Market Research, l’essentiel du marché – 40 % – est aujourd’hui constitué par les services provisionnement d’utilisateurs. Et ce segment devrait continuer de se tailler la part du lion. L’Amérique du Nord apparaît plus rapide à adopter l’IDaaS, suivie de l’Europe et de la région Asie-Pacifique. Cette dernière devrait toutefois enregistrer la croissance la plus forte d’ici à 2020.

Le cabinet ne manque de relever l’intérêt des grands offreurs de l’IT pour ce marché. Il rappelle ainsi le rachat de Lighthouse Security Groupe par IBM en 2014. Mais si l’IDaaS apparaît plus que jamais séduire, il serait plus qu’imprudent d’imaginer que les entreprises entendent là abandonner la maîtrise des identités. Loin s’en faut.

Les déploiements se faisaient ainsi à environ 50 % en cloud privé. Mais l’approche hybride est appelée à progresser de 30,4 % par an en moyenne d’ici à 2020. Les acteurs du secteur semblent l’avoir bien compris. CA Technologies supporte les déploiements en mode Cloud et en local, de même que Fisher International, et IBM. D’autres misent sur une approche hybride, à l’instar de Microsoft, d’Okta, dOneLogin, PingIdentity, ou encore RSA, SailPoint et Simeio. A noter également iWelcome, basé au Pays-Bas et certifié par le gouvernement néerlandais. 

Pour approfondir sur Gestion d’identités

- ANNONCES GOOGLE

Close