Ubuntu 16.04 LTS vise l'entreprise avec de multiples innovations

La version 16.04 de la distribution Linux de Canonical inègre en standard LXD, un hyperviseur pour conteneurs linux, ZFS, le file system créé par Sun, ainsi qu'un nouveau format de packaging d'applications. Elle est disponible sur ARM, x86, Power8 et mainframes IBM.

Canonical a dévoilé hier la dernière version de sa distribution Linux, Ubuntu 16.04 LTS (pour Long Term Support), qui inclut notamment son microviseur pour conteneurs LXD, le support du système de fichiers ZFS et de CephFS, ainsi qu’un nouveau format de packaging d’applications, snap, dérivé du mécanisme de packaging de snappy” Ubuntu Core, sa microdistribution Linux pour le déploiement à grande échelle d’architectures conteneurisées. Ubuntu 16.04 LTS est aussi la première mouture de la distribution de Canonical supportée sur les grands systèmes System z d’IBM.

Un système optimisé pour le déploiement à grande échelle de conteneurs

LXD est un hyperviseur optimisé pour le déploiement de conteneurs Linux LXC. Le logiciel est l’un des éléments clés de la version 2.0 du projet LXC. Avec son intégration dans Ubuntu 16.04, Canonical entend fournir un mécanisme optimisé pour le déploiement à grande échelle d’architectures de conteneurs couplant OpenStack et LXD.

C’est dans la même perspective que l’éditeur a aussi embarqué le projet ZFS-on-Linux dans Ubuntu, une intégration qui fait pousser des cris d’orfraies aux tenants rigoristes de la GPL, comme le Software Freedon Conservancy, ou la FSF et son fondateur, Richard Stallman. Les bénéfices de ZFS sont tout particulièrement évidents lorsque l’on doit exploiter en production une grande quantité de conteneurs.

ZFS intègre en effet des fonctions avancées de snapshots, de clonage (en mode copy-on-write) qui couplées aux outils d’automatisation d’Ubuntu 16.04 peuvent faire merveille pour instancier des conteneurs en quelques secondes depuis une bibliothèque de modèles. ZFS dispose aussi de fonctions avancées de compression et de protection de l’intégrité des données. Enfin, le système de fichiers né chez Sun est éprouvé et est utilisé en production depuis une bonne dizaine d’années, ce qui en fait un choix semble-t-il plus réfléchi qu’une alternative comme Btrfs (qui a quant à lui le mérite d’être sous licence GPL).

Notons que comme Red Hat et Suse, Ubuntu package aussi désormais le système de fichiers distribué CephFS avec sa distribution, un choix qui vise notamment les utilisateurs d’OpenStack.

Un nouveau format de packaging d'applications plus souple et plus sûr

Enfin, Canonical a profité du lancement d’Ubuntu 16.04 LTS pour dévoiler son nouveau format de packaging d’application, baptisé « snap ». Pour l’instant le nouveau format cohabitera avec l’actuel format de package deb (debian) utilisé par Ubuntu. Mais Canonical explique que snap est à la fois plus simple à produire et également plus sûr que son prédécesseur. Surtout il devrait faciliter la gestion des mises à jour (mises à jour transactionnelles automatiques) et ce sur tous les  types de terminaux supportés par l’OS, du Mainframe, donc, aux téléphones mobiles. Ubuntu met enfin en avant les bénéfices en matière de sécurité et d’isolation. Chaque package contient ses propres dépendances (ce qui rappelle le principe des packages de Mac OS X) et les applications snap s’exécutent dans un bac à sable et sont isolées du système (le lanceur des applications snap assigne par exemple un profil App Armor spécifique à chaque application et les accès Syscall sont limités par seccomp).

Ubuntu 16.04 LTS est disponible sur plates-formes ARM (y compris ARM v8 64bit), x86 (Intel et AMD 32 et 64 bit), sur System z et serveurs Power8.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close