Fotolia

Le stockage Flash se généralise dans les datacenters (étude)

Selon 451 Research, 9 entreprises sur 10 disposent aujourd’hui de stockage Flash dans leur datacenter.

Le Flash se généralise. Quelque 90% des entreprises ont aujourd’hui choisi une forme de stockage Flash dans leur datacenter, révèle une étude du cabinet d’analystes 451 Research.  Le Flash s’inscrit comme un élément de baies Flash hybrides, à 51%

Cette étude, nommée « The Voice of the Enterprise: Storage », a été réalisée auprès de plus de 1000 professionnels de IT, auxquels se sont ajoutées les réponses d’un panel de plus de 30 000 acheteurs IT and responsables IT. 

L’adoption des baies Flash hybrides tire certes actuellement le marché, mais ce ne serait que le début. 29% des personnes de l’étude envisagent de déployer Flash comme un maillon de leur stratégie hybride d’ici les deux prochaines années. 

Malgré cela, les baies Full-Flash sont le segment qui progresse le plus rapidement avec 27% des entreprises ayant déjà emprunté cette voie et 28% envisageant d’en déployer d’ici les deux prochaines années.

En matière de cas d’usage, les déploiements full-Flash supportent dans trois-quarts des cas plusieurs applications alors qu’un quart mise sur Flash pour une application unique.

Les bases de données et les infrastructures VDI sont les deux premiers cas d’usage. L’analytique devrait d’ici à 2 ans passer dans ce palmarès.

La déduplication de données et la compression sont utilisées par la majorité des entreprises ayant déployé du Flash. 59% des répondants affirment gagner entre 2 à 5 fois plus d’espace qu’avec les autres technologies.

Les acteurs traditionnels du stockage, comme EMC, dominent ce marché du Full-Flash. Toutefois, les spécialistes de niche, comme PureStorage, montent en puissance. Pour un quart des répondants, un achat PureStockage en 2016 est possible.

Un part importante des répondants (19%) affirment qu’ils remplaceront complétement leur technologie à base de disque rotatif par du stockage SAN d’ici les deux prochaines années.

Enfin, le coût est cité comme étant le plus grand frein à l’adoption du Full-Flash, 51% estiment cela trop cher. Mais, au final, pour 47%, les performances de leur système de stockage en place est encore suffisant.

 

Traduit et adapté par la rédaction

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close