Oleksiy Mark - Fotolia

Cinq raisons de passer à Windows 10

Windows 7 est vieillissant, et Windows 8 n’était pas populaire. Malgré cela, certaines organisations hésitent à migrer vers Windows 10. Mais elles ont pourtant beaucoup à y gagner.

Comme toute migration, celle vers Windows 10 représente de nombreux défis et la liste des raisons poussant à la reculer est virtuellement sans fin.

Tout d’abord, il y a la question des bugs, comme avec tout nouveau système d’exploitation. Heureusement, ceux connus à ce jour dans Windows 10 sont relativement peu dangereux. Et la stratégie de mise à jour en continu de Microsoft permet d’en limiter les effets.

La compatibilité applicative est une autre préoccupation. La plupart des application Windows 7 et 8.1 sont compatibles avec Windows 10, mais il n’y a aucune garantie que toutes les applications fonctionneront avec lui. La même chose vaut pour le matériel. Les anciens ordinateurs, notamment ceux conçu dans la perspective de Windows XP, ne disposent pas forcément de ce qui est requis pour faire fonctionner son cadet. Et c’est sans compter avec les questions de confidentialité, alimentées par la quantité de données que Microsoft collecte avec Windows 10. Mais ce processus a été conçu pour aider à améliorer le système d’exploitation.

Dès lors, oui, il est plus que pertinent de réfléchir à deux fois avant de passer à Windows 10. Mais les raisons de le faire sont également nombreuses.

De nouvelles fonctions qui améliorent Windows

Les nouvelles fonctions de Windows 10 recouvrent de nombreuses améliorations tant conçues pour les utilisateurs finaux que pour les administrateurs. Tout d’abord, il s’avère plus rapidement que les précédemment systèmes d’exploitation client de Microsoft et prend bien moins de temps à démarrer, s’arrêter ou encore charger des applications.

Windows 10 signe en outre le retour du menu Démarrer, largement regretté dans Windows 8. Qui plus est, les applications Windows 10 disposant d’une interface utilisateur moderne peuvent fonctionner dans leur propre fenêtre distincte au lieu de prendre automatique l’écran tout entier. Les utilisateurs peuvent par ailleurs organiser leurs applications dans différents bureaux virtuels et les regrouper selon leurs besoins.

Le centre d’action, qui a fait ses débuts sur Windows Phone, est présent dans Windows 10 et consolide toutes les alertes en un espace unique aisément accessible. Il fournit en outre des raccourcis vers différentes fonctions clés, comme les réglages système. Enfin, Windows 10 intègre une fonctionnalité permettant aux utilisateurs de localiser et recouvrer un fichier perdu.

Un nouveau processus de mise à jour

Avec Windows 10, Microsoft a introduit un nouveau système de mise à jour perpétuelle. Au lieu de lancer un nouveau système d’exploitation à quelques années d’intervalle, l’éditeur prévoir de faire évoluer continuellement Windows 10. De quoi marquer la fin des migrations au forceps et faire oublier la question de la compatibilité applicative une fois pour toutes : si une application fonctionne aujourd’hui sous Windows 10, cela ne changera pas.

En outre, le mécanisme de mise à jour de Windows 10 se divise en quatre branches, dont une, dite de service de longue durée, conduit les entreprises à se voir proposer des mises à jour tous les 9 à 18 mois… sans qu’il soit nécessaire de les appliquer pendant 10 ans.

Des fonctions de sécurité renforcées

Les fonctionnalités de sécurité de Windows 10 incluent deux outils majeures, Hello et Passport. Le premier fournit des capacités d’authentification biométriques. Les utilisateurs peuvent ainsi ouvrir leur session via une analyse d’empreinte digitale ou une reconnaissance faciale ou d’iris. Pour activer Hello, les utilisateurs doivent définir un code PIN qui leur servira aussi de recours si l’authentification biométrique échoue. Pour utiliser la reconnaissance faciale, une caméra infrarouge est requise.

De son côté, Passport complète Hello en apportant une couche de SSO. Grâce à elle, les utilisateurs peuvent ouvrir une session sur leur poste de travail et accéder à tous leurs services et applications sans avoir à saisir d’autre mot de passe. Le SSO peut paraître risqué, mais Passport est optionnel et supporte l’authentification à facteurs multiples pour relever le niveau de protection des terminaux.

Continuum, pour redéfinir le 2-en-1

Windows 10 Continuum est une autre nouveauté du système d’exploitation client de Microsoft. Continuum reconnaît le type de terminal sur lequel travaille l’utilisateur et s’y adapte automatiquement. Ainsi, si un utilisateur exploite un terminal 2-en-1 avec clavier connecté, Continuum configure l’appareil pour qu’il fonctionne comme un PC traditionnel. Mais si le clavier est déconnecté, Continuum demande si l’utilisateur veut basculer en mode tablette et disposer d’une interface adaptée aux interactions tactiles.

Continuum identifie en outre l’orientation appropriée à l’appareil lorsque l’utilisateur le met sous tension. Mais il peut également opérer des changements à la volée sans qu’il soit nécessaire de redémarrer.

Qui plus est, l’application Microsoft Remote Desktop Preview pour Windows 10 Mobile permet aux utilisateurs de se connecter à des PC distants à partir de leurs smartphones. Combinée à la fonction Continuum, qui assure l’adaptation de l’interface utilisateur de Windows 10 au terminal utilisé, cette application permet aux utilisateurs d’accéder à un poste de travail et à ses applications sur n’importe quel monitor, pour profiter d’une expérience utilisateur complète. Le smartphone se fait alors client léger.

Enfin, les applications Windows universelles fonctionnent sur n’importe quel appareil Windows 10, qu’il s’agisse d’un PC, d’une tablette, d’un smartphone ou même d’une Xbox. Et les administrateurs n’ont qu’une application à gérer.

L’expérience utilisateur n’est bien évidemment pas la même d’un terminal à l’autre. Mais Windows s’appuie sur un algorithme de mise à l’échelle pour ajuster l’interface de l’application au terminal. Au lancement, c’est le système d’exploitation qui détermine comment assurer le rendu approprié de l’interface graphique.

Adapté de l’anglais.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close