Silvano Rebai - Fotolia

Avec Ethernet 802.3bz, le câblage cat 5e et 6 accélère jusqu'à 5 Gbit/s

Le dernier-né des standards Ethernet va permettre aux entreprises de prolonger la durée de vie de leurs infrastructures câblées en câbles de catégories 5e et 6 tout en poussant les débits jusqu'à 5Gbit/s.

L’IEEE a récemment ratifié le standard Ethernet 802.3bz, une norme qui va permettre aux entreprises de prolonger la vie de leur infrastructure réseau Ethernet en câbles de catégories 5e et 6 tout en accroissant les débits supportés à 2,5 et 5 Gbit/s sur 100 m de distance.

Selon l’alliance Ethernet, plus de 70 millions de kilomètres de câbles en catégorie 5e et 6 ont été déployés entre 2003 et 2014 (env. 90 % de la base installée) et le standard devrait permettre aux entreprises de poursuivre leur montée en débit sans avoir à investir dans une coûteuse migration de leur infrastructure câblée.

Le câblage Ethernet dans les entreprises (Soruce: BSRIA, dec. 2014)

Supporté à l’origine par l’alliance n-Base-T, le standard 802.3bz a notamment pour but de répondre à la montée en débit des points d’accès Wi-Fi 802.11ac de seconde génération. Mais il devrait aussi être mis en œuvre par certaines entreprises pour doper les débits délivrés à certains postes de travail (stations de travail, stations de montage vidéo 4K, équipements d’imagerie médicale…). Cisco, Extreme Networks et Hewlett Packard Enterprise sont parmi les premiers à proposer des commutateurs conformes au nouveau standard. Cisco a par exemple annoncé son support dans ses Catalyst 3560CX, 3650, 3850 et 4500 et sur le commutateur Meraki MS350-24.

2,5 Gbit et 5Gbit/s sur un câblage de catégorie 5e ou 6 

Selon l’IEEE, le standard 802.3bz permet de supporter la transmission à 2,5 GHz sur câbles de catégories 5e et 6 sur la distance maximale de 100 m. Le support du fonctionnement à 5 GHz est plus sélectif, la norme excédant les spécifications originelles des câbles de catégorie 5e. Dans la plupart des cas, le débit maximal sera supporté sur environ 30 m avec des câbles en cat.5e, mais pour des distances supérieures, une vérification sera nécessaire. En particulier, il faut s’attendre à une dégradation des performances sur des câbles de catégorie 5e dès que la longueur de faisceaux de câbles dépasse les 20 m. Ce problème ne devrait pas se poser avec les câbles de catégorie 6 dont la bande passante permet de tirer pleinement parti du nouveau standard.

Il est à noter qu’avec 802.3bz, le débit s’ajuste automatiquement aux capacités du câble. L’objectif est en effet de garantir que le lien fonctionnera à sa vitesse optimale sans sacrifier la stabilité. 802.3bz met pour cela en œuvre des mécanismes visant à maintenir la paradiaphonie étrangère (ou « alien crosstalk ») sous contrôle, notamment en tentant lorsque c’est possible de réduire la puissance de transmission du signal (technologie dite « Power Back-off » ou PBO).

Le marché des commutateurs Ethernet (par débit supporté à la prise) - Dell'Oro, janvier 2016

Selon l’institut d’études Dell’Oro, la transition vers le nouveau standard devrait s’opérer assez rapidement. Dell’Oro estime ainsi que plus d’un quart des ports Ethernet (or Datacenter) commercialisés dans le monde seront des ports à 2,5 et 5 Gbit/s en 2020. D’ici cette date, le prix d’un gigabit de bande passante au sein des entreprises devrait être divisé par 7, selon Crehan Research.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close