Docker

Les conteneurs promis à une croissance éclair, selon 451 Research

Le cabinet d'études prévoit que le hype qui entoure aujourd’hui les conteneurs va se transformer en une croissance rapide et frénétique dans les entreprises d’ici à 2020.

Ce bruit généré par les conteneurs pourrait finalement être justifié, révèle le cabinet d’étude 451 Research (dans son rapport Cloud-Enabling Technologies Market Monitor ). Le cabinet va même jusqu’à qualifier ces conteneurs de marché à plus forte croissance jusqu’en 2020.

Ainsi, selon lui, le marché des conteneurs d’applications devrait connaître un taux moyen de croissance annuel de 40% entre 2017 et 2020. Il pèsera à cette date près de 2,7 milliards de dollars, si l’on en croit les prévisions du cabinet.

Si l’on replace cela dans le contexte, le marché global des technologies Cloud devrait quant à lui atteindre 23,1 milliards de dollars en 2017 et progresser à un rythme annuel moyen de 15% pour atteindre 39,6 milliards de dollars à la fin 2020.

Mais l’engouement est tel  et les prévisions si optimistes que le cabinet a souhaité inclure à son baromètre les conteneurs. Même si ceux-ci ne représentent aujourd’hui qu’une petite partie de ce segment – 762 millions de dollars.

Pour les analystes, les entreprises seront inévitablement le moteur premier de l’adoption et chercheront à utiliser la technologie pour accroître la portabilité de leurs applications dans  les environnements virtualisés et dans le Cloud. Cette transition aurait d’ailleurs déjà commencé, confirment-ils, car de plus en plus d’entreprises vont désormais au-delà du simple test ou des phases de développement pour imaginer des scenarii en production.

Un écosystème qui s'étoffe

Autre signal de cette montée en puissance des conteneurs, soutient Greg Zwakman, vice-président chez 451 Research, le nombre de fournisseurs qui exploitent (ou cherchent à le faire) les conteneurs comme socle de leurs solutions a tendance à grossir. A date, le cabinet a identifié 125 fournisseurs d’applications en conteneurs. Le marché devrait se densifier un peu plus, pense-t-il.

« Deux éléments ressortent de notre étude sur les conteneurs : l’ampleur et la diversité des fournisseurs qui utilisent les conteneurs comme une fondation de leurs offres ou cherchent à obtenir un meilleur support de la technologie (via des partenariats par exemple), et la rapidité avec laquelle le marché et les outils liés aux conteneurs progressent tant en matière d’usage en production que de revenus », ajoute-t-il.

Pour autant, Jay Lyman, un autre analyste du même cabinet, évoque des prédictions « conservatives » et précise que l’ascension de la technologie pourrait être plus rapide et plus étendue que cela. Prudent donc. « Nous avons suivi le marché OpenStack pendant trois ans. De 30 fournisseurs en 2013, il est passé plus de 91 aujourd’hui. Nous allons suivre de près le marché des conteneurs pour voir si cela se traduit pas des revenus plus élevés et une croissance plus rapide qu’OpenStack », explique-t-il. Tout en reconnaissant que ces dernières années, les conteneurs ont été au coeur des tendances les plus en vogue. Mais les premières indications laissent penser que cela était justifié.

« Comme avec OpenStack, les revenus, dans cette première vague d’adoption, sont générés par quelques fournisseurs pure-players ou de gros acteurs du secteur, mais la plupart ne commencent que seulement à générer des revenus », conclut-il.

 Traduit et adapté par la rédaction

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close