Konstantin Emelyanov - Fotolia

Micron se lance dans les baies 100% Flash NVMe avec son offre SolidScale

Le fabricant de modules mémoire, de mémoire Flash t de SSD vient de dévoiler un système de stockage NVMe over Fabrics basé sur la technologie logicielle d'Excelero. Il devrait entamer sa commercialisation au second semestre.

Micron Technology a dévoilé la semaine dernière son intention de commercialiser ses propres baies 100% Flash NVMe over fabrics.

Le constructeur finalise actuellement le développement de son architecture de stockage, baptisée Solidscale, et devrait débuter la commercialisation de ses premiers systèmes dans le courant du 3e trimestre 2017 ou au début du 4e trimestre.

L'architecture Micron SolidScale s’appuie pour l’instant sur des noeuds x86 2U SuperMicro disposant chacun d’un maximum de 24 disques Flash NVMe (des SSD Micron de la série 9100). Ces serveurs sont interconnectés entre eux et reliés aux serveurs hôtes via une fabric NVMe over Fabrics s’appuyant sur des cartes Ethernet Mellanox ConnectX-4 à 100Gigabit.

Une alliance avec Excelero pour l’OS des baies

Pour le système d’exploitation de ses baies, Micron a pris la décision de ne pas réinventer la roue et de s’appuyer sur le savoir-faire logiciel de la start-up Excelero. Pionnier du stockage NVMe over Fabrics, Excelero a développé une architecture de stockage originale, baptisée NVMesh Server SAN, qui sépare clairement plan de contrôle et plan de données et permet de réduire la latence d’accès au stockage à un minimum.

Selon Micron, la pénalité de la transmission d’une commande NVMe sur le réseau Ethernet avec la technologie d’Excelero est de l’ordre de 5 à 10 microsecondes par rapport à un accès NVMe local au serveur. Pour atteindre ce résultat, Excelero s’appuie sur un module logiciel client spécifique (pour l’instant uniquement sous Linux) qui permet à chaque serveur relié à la fabric NVMe d’accéder de façon transparente aux disques de la baie. En l’état actuel, la technologie permet de créer des pools de disques flexibles en mode Raid 0, 1 ou 10.

Autre point intéressant pour Micron, la technologie développée par Excelero n’impose aucune topologie de déploiement. Il est possible de l’utiliser en mode désagrégé comme en mode hyperconvergé. Il est aussi possible de mixer les deux architectures : des nœuds contribuant uniquement au stockage peuvent être mêlés à des nœuds hyperconvergés et à des nœuds ne supportant que des opérations de calcul.

Selon les premiers tests préliminaires menés par Micron sur sa plate-forme SolidScale, un cluster de trois nœuds, chacun équipé de huit SSD 9100, permet de délivrer près de 10,9 M d'IOPS (lecture de blocs de 4K) et est capable de soutenir une bande passante de 11Go/s. À titre de comparaison, une configuration XtremIO de première génération avec 3 nœuds délivre 750 000 IOPS de 4K…

Une arrivée sur un marché déjà encombré

En se lançant sur le marché des baies de stockage, Micron n’est pas le premier fabricant de Flash et de SSD à montrer son intérêt pour ce marché. Western Digital propose déjà une ligne de baies 100% Flash avec sa gamme InfiniFlash. Toshiba a lui aussi montré son intérêt pour ce marché avec des baies FL6000 et FlashMatrix. Et il n’est pas non plus le premier sur le marché des baies NVMe over fabrics, ce marché ayant été déjà ciblé par des start-ups comme E8 Storage ou MangStor.

La vraie question est de savoir quel impact le constructeur peut avoir sur le marché. Comme l’explique Nicolas Maigne, le responsable du développement de Micron pour la zone EMEA, l’un des objectifs de Micron est de s’appuyer sur son savoir-faire en matière de Flash, de technologie mémoire et de NVMe et de le combiner avec la technologie d’Excelero afin d’accélérer l’adoption du NVMe par le marché.

Si la firme indique vouloir avoir une approche humble face aux grands acteurs du marché, elle explique toutefois avoir de grandes ambitions  pour ses appliances de stockage : «  les technologies nécessaires pour faire face aux workload émergentes sont maîtrisée par Micron, que ce soit la mémoire vive et le stockage NAND ou la mémoire 3D Xpoint » explique Nicolas Maigne.

Micron indique que ses premiers marchés cibles seront les secteurs où la latence et la bande passante sont des points clés, notamment le secteur financier, les applications d’analytique en temps réel , le HPC… La firme affiche toutefois une roadmap pluri-annuelle pour ses appliances afin d’élargir à terme sa cible de clientèle.

Micron revendra ses appliances SolidScale sous sa propre marque, mais la firme étudie aussi la possibilité de les proposer en OEM à d’autres constructeurs ou éditeurs. Comme l’indique la société, il s’agit en partie de s’assurer que son entrée sur le marché des appliances de stockagene soit pas mal interprété par ses partenaires de long terme dans le monde du stockage.

Notons que le moment semble en tout cas bien choisi pour se lancer sur le marché. En effet, avec la pénurie actuelle de Flash sur le marché, les constructeurs de serveurs et de baies de stockage n’ont guère les moyens de s’aliéner leurs fournisseurs de Flash et de SSD, ce qui laisse à Micron des marges de manoeuvres sans doute supérieures à ce qu’il pourrait avoir habituellement…

Pour approfondir sur SAN et NAS

- ANNONCES GOOGLE

Close