Nutanix annonce une vaste alliance avec Google

Lors de sa conférence Nutanix .Next 2017 qui se tient actuellement à Washington, Nutanix a annoncé le lancement prochain de services de reprise après désastre sur le cloud de Google ainsi que la possibilité d'utiliser le cloud Google pour déployer des applications.

À Washington, Nutanix a profité de sa conférence .Next 2017 pour annoncer une vaste alliance avec Google qui va lui permettre de proposer les services de sa plate-forme au-dessus du cloud Google.

La première offre née du partenariat est Nutanix Xi. Il s’agit d’une solution complète de reprise après sinistre pour les environnements de cloud privé Nutanix sur le cloud Google. Plutôt que d’opérer son propre cloud pour offrir des services de reprise après sinistre « as a Service », Nutanix a porté son environnement d’exploitation au-dessus de la plate-forme cloud GCP. Comme l’explique Sunil Potti, le CTO de Nutanix, ce développement a été facilité par le fait que le cloud de Google s’appuie sur l’hyperviseur KVM (l’hyperviseur Acropolis de Nutanix est lui-même dérivé de KVM).

Encore en cours de développement, Nutanix Xi permettra aux entreprises de configurer en quelques clics des services de reprise après sinistre pour leurs environnements Nutanix sur le cloud de Google. La solution permettra aussi aux clients d’étendre leurs environnements de cloud privé AHV sur le cloud de Google tout en bénéficiant des services inhérents à la plate-forme du géant du cloud comme les services analytiques ou les services de machine learning. Il sera ainsi possible de concevoir un plan de reprise après sinistre depuis l’interface de Prism Central et de le déployer en quelques clics.

Utiliser le cloud de Google pour déployer des applications via Nutanix Calm

Le second service annoncé avec Google est la possibilité de provisionner des environnements applicatifs en un clic sur GCP en utilisant la plate-forme de gestion du cycle de vie des applications Calm de Nutanix. Calm est le produit du rachat de l’indien Calm.io au cours de l’été 2016. L’outil permet de modéliser des applications puis de les déployer de façon transparente sur un cluster Nutanix ou sur les grands clouds du marché dont celui de Google.

Enfin,  Nutanix va intégrer Kubernetes à sa plate-forme et permettre d’orchestrer des conteneurs dans des environnements de cloud hybride mixant Google Container Engine et Acropolis Container Services. Les administrateurs pourront piloter leurs déploiements Kubernetes via l’interface de Calm afin de distribuer leurs environnements de conteneurs entre leurs datacenters et le service de conteneurs de Google.

Additionnellement, Google et Nutanix vont collaborer sur des initiatives communes en matière d’IoT. L’idée est par exemple d’utiliser les infrastructures Nutanix privées comme un service de bordure pour les services TersorFlow de Google. Cette possibilité est par exemple en cours de test par Schlumberger. Lors de la conférence d’ouverture de .Next 2017, Ashok Belani, le vice-président de la technologie de la société a ainsi expliqué que Schlumberger évalue actuellement la solution de Google et de Nutanix pour ses besoins d’analyse de données. La firme collecte actuellement près de 1,2 Po de données par jour pour ses besoins d’analyse géophysique et cherche à fournir à ses équipes locales des capacités d’analyse rapide des données collectées.

L’ensemble des services développés en conjonction avec Google devraient être disponibles au début 2018 (Xi ne sera initialement disponible qu’aux Etats-Unis avant d’etre étendu aux autres zones géographiques). Aucune indication tarifaire n’a été fournie pour ces services par Nutanix.

Pour approfondir sur Infrastructure hyperconvergée

- ANNONCES GOOGLE

Close