Hieronymus Ukkel - Fotolia

Vent de panique sur les places de marché illégales

Après les deux opérations de police internationales qui ont conduit à la fermeture des places de marché AlphaBay et Hansa, l’inquiétude domine parmi les utilisateurs de celles qui restent.

AlphaBay et Hansa, deux importantes places de marché illégales ont été fermées à quelques semaines d’intervalle, à la suite des efforts conjoints du FBI, de la DEA, l’administration américaine chargée de la lutte contre le trafic de drogue, de la police nationale néerlandaise, mais aussi de Bitdefender et d’Europol.

Et cette double opération aurait pu être du pain béni pour Dream Market, une autre place de marché souterraine, mais le doute s’est immiscé et l’inquiétude semble aujourd’hui bien présente. Celle-ci est notamment alimentée par les affirmations de Luckyduckquack, un utilisateur de Reddit qui avait affirmé, il y a deux semaines, que la place de marché Hansa avait été infiltrée par les forces de l’ordre. C’était bien avant que sa fermeture ne survienne effectivement. Et il vient tout juste de lancer l’alerte : selon lui, Dream Market a également été « compromis ». A l’en croire, c’est l’affaire de semaines avant que cette troisième place de marché ne ferme à son tour.

Selon un autre utilisateur de Reddit, l’opération serait particulièrement étendue, il faudrait s’attendre à « un bain de sang, une purge ». Alors pour certains, c’est simple, il convient de prendre ses distances des places de marché souterraines en ligne, et d’effacer autant de traces que possible.

Car la question n’est pas seulement de savoir la place de marché dans son ensemble a été infiltrée par les forces de l’ordre : certains comptes vendeurs pourraient l’avoir été. Et justement, en fin de semaine dernière, un utilisateur l’affirmait. Désormais, une liste de vendeurs dont la clé PGP publique a été modifiée, par celle de la police néerlandaise, est alimentée sur Reddit. De quoi renforcer les soupçons.

Et en l’état, les débats sont animés. Certains vendeurs s’attachent à affirmer que Dream Market reste une place de marché sûre pour les commerces illégaux en tous genres quand d’autres s’interrogent : pourquoi les forces de l’ordre laisseraient-elles fonctionner Dream après avoir fait tomber, de manière retentissante, AlphaBay et Hansa, si elles en avaient effectivement le contrôle ? 

Pour approfondir sur Cybercriminalité

- ANNONCES GOOGLE

Close