Bientôt en France, Android de Google a les armes pour bousculer l'iPhone

Orange et SFR sont sur le point d’entamer la commercialisation, en France, de smartphones HTC fonctionnant avec le système d’exploitation Android de Google. Plutôt séduisants à la prise en main, ces appareils pourraient venir concurrencer significativement Apple, y compris sur un marché professionnel auquel ni l’iPhone ni Android ne s’adressent pourtant directement. L'OS de Google pourra compter sur une place de marché pour applications mobiles plus ouverte que celle d'Apple.

p10http://beta.lemagit.fr/wp-content/uploads/2010/12/mtw44zezfpve6zpfsdeudwwgi3jutbsg.jpgLa guerre de l’Android aura bien lieu. Orange sera le premier à dégainer, dès ce jeudi 12 mars, avec le Smartphone Dream de HTC, le même terminal que celui utilisé, outre-Atlantique, pour le lancement de la plate-forme mobile Android de Google, à l’automne 2008. SFR répliquera un mois plus tard avec le Magic, toujours de HTC, un modèle plus fin mais dépourvu de clavier physique.

Le second opérateur mobile de l’Hexagone en faisait justement la démonstration hier, mardi 10 mars, à Paris. L’occasion de faire le tour du propriétaire, en vidéo, de cet appareil séduisant.


Présentation de l'interface utilisateur d'Android
envoyé par LeMagIT

Le HTC Magic affiche un encombrement comparable à celui de l’iPhone ; son interface, assez agréable à utiliser, le rend séduisant. L’écran, un peu plus petit que celui du smartphone d’Apple, permet au HTC Magic de donner l’impression d’être un peu plus compact.


HTC Magic vs iPhone
envoyé par LeMagIT

p10http://beta.lemagit.fr/wp-content/uploads/2010/12/3p5dc4gy2zr5rkscvv7oj2yq62vuhlnf.jpgGageons que l’accueil réservé en France aux smartphones Android sera très attentivement observé, y compris de l’autre côté de l’Atlantique. Selon le cabinet Informa Telecoms & Media, l’iPhone d’Apple pourrait être dépassé par les smartphones Android à l’horizon 2012. Selon Gartner, Mac OS X, qui anime l’iPhone, s’est octroyé 10,7 % du marché mondial des smartphones au dernier trimestre 2008. Android, à peine lancé, comptait lui, à cette période, pour 20 % de la part de marché de Linux sur les smartphones, soit un poids de 1,68 % (8,4 % pour Linux au total). Déjà plus que Palm OS. C’est Symbian qui pourrait le plus vite souffrir de la montée conjointe d’Android et de Mac OS X : sa part de marché au quatrième trimestre 2008 était de 47,1 %, soit 21,6 % de moins qu’un an plus tôt.

La pression d’Android sur l’iPhone pourrait se renforcer sous l’effet, notamment, de la stratégie d’ouverture de Google. L’Android Market, tout d’abord, ne devrait pas souffrir des latences dont souffre l’AppStore d’Apple, miné par les lourdeurs procédurières du constructeur. Surtout, l’ouverture d’Android permet aux éditeurs d’outils professionnels d’envisager sérieusement l’ajout de fonctions personnalisées, telles que le chiffrement de données. Une fonction qui fait cruellement défaut à l’iPhone pour le marché des entreprises. Android fait déjà figure de chouchou des développeurs Open Source en termes de plate-forme mobile.


Présentation Android Market
envoyé par LeMagIT

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close