Syda Productions - stock.adobe.c

Le marché de l'emploi informatique toujours dynamique

Le marché de l'emploi informatique n'est pas près de se tarir. Les entreprises continuent de recruter. Pour attirer les candidats, notamment pour les métiers et les compétences les plus en tension, elles s'adaptent à leurs attentes et recrutent en ligne et sur les réseaux sociaux.

Selon le récent baromètre FED IT Pulse, le marché de l'emploi dans le secteur informatique reste particulièrement dynamique pour le deuxième semestre de l'année et le premier semestre 2018. C'est l'avis de 91,3 % des entreprises consultées par le cabinet de recrutement spécialisé FED IT. Rien de surprenant dans ce taux élevé pour Vincent Picard, associé du groupe FED, qui souligne que « le marché est au beau fixe depuis plusieurs années et le contexte est à la reprise économique au niveau national ».

L'étude a été menée par questionnaire en ligne auprès de directions des ressources humaines (DRH) et de candidats. Elle fait apparaître que les bonnes perspectives d'embauche s'accompagneront d'un budget en hausse pour trois entreprises sur cinq (61 %). Seuls 13 % des répondants voient leur budget diminuer. La transformation numérique à l'œuvre dans tous les secteurs accentue les besoins tant dans les sociétés informatiques que chez les utilisateurs.

Diversifier les sources de candidatures

Pour être plus attractives aux yeux de candidats en nombre insuffisant pour leurs besoins, les entreprises cherchent à créer et à développer leur marque employeur auprès des informaticiens. Elles multiplient également les outils et les canaux qui les mettront en relation avec les candidats. Pour cela, elles adoptent de nouvelles techniques de sourcing et de recrutement comme le recrutement mobile, sur les réseaux sociaux et les hackathons.

Cela semble correspondre aux pratiques et aux attentes des candidats. « La moitié des sondés se sert des réseaux sociaux pour faire de la veille, repérer une offre, s'informer sur l'actualité et la réputation des entreprises qu'ils ciblent », détaille Mehmet Yasar, responsable du marketing FED IT. Ils sont 65 % à faire cette veille sur LinkedIn, 25 % sur Twitter et 10 % sur Facebook. 

Les métiers en tension sont toujours les mêmes

Les compétences les plus recherchées restent les mêmes. « Les tendances s'inscrivent dans la durée », reconnaît Vincent Picard. Et de citer les métiers les plus en tension : développeur web (JavaScript, PHP, mobilité), tous les métiers liés à la data, « mais aussi les métiers moins neufs comme administrateur systèmes et réseaux ou architecte », ajoute Vincent Picard.

Point à noter, la rareté de certaines compétences ne suscite pas de surenchère. « L'ambiance est plutôt saine de ce côté-là. Les entreprises mettent un petit plus d'argent quand les profils sont rares, mais sans excès. Elles ne veulent pas faire un pont d'or à un collaborateur et mettre à mal l'équipe existante », poursuit Vincent Picard. « De plus, les salaires sont bons, les informaticiens progressent quand ils changent de poste ».

Pour approfondir sur Recrutement

- ANNONCES GOOGLE

Close