Skilero prône un recrutement par les compétences

Cette plateforme propose aux candidats de passer des tests en ligne sur leur métier afin de faire valoir leurs compétences. Les entreprises peuvent ainsi identifier rapidement les candidats qui leur conviennent et minimiser les délais de recrutement.

Pouvoir identifier rapidement les candidats qui répondent aux critères précis d'un poste quels que soient les canaux utilisés, pouvoir s'assurer de leurs compétences et de leur motivation afin de les recruter au plus vite. Quelle entreprise n'aspire pas à procéder ainsi pour ses recrutements ?

Skilero veut répondre à cette attente. Cette plateforme, opérationnelle depuis quelques mois, propose aux candidats de faire valoir leurs compétences en passant des tests sur leur métier. Aux entreprises, elle propose de consulter les profils des candidats en fonction de leurs résultats aux tests et de les contacter directement si elles sont intéressées.

Des tests de compétences

« Notre plateforme propose des tests sur 27 métiers “en tension” comme, par exemple dans le numérique, marketeur digital, analyste en business intelligence, community manager ou développeur web », détaille Paul Farnet, directeur général de Skilero. A l'issue du test, le candidat obtient un score sous forme de pourcentage.

Un test consiste en 60 questions choisies de manière aléatoire par un algorithme parmi 300 questions organisées en plusieurs compétences et en trois niveaux. Les questions sont rédigées par des experts de chaque domaine. « L'algorithme choisit 20 questions dans chaque niveau. Ainsi le test est unique. De plus, le candidat peut passer le test une fois par mois au plus et ce test est chronométré », précise Paul Farnet.

Des MOOC pour découvrir des métiers

La plateforme propose également des MOOC conçus avec des entreprises. Un MOOC « conducteur de train » a par exemple été conçu avec SNCF, un autre « hôte(sse) d'accueil » avec la société Pénélope. Ces MOOC durent de 1 heure à 5 heures et sont ouverts à tous. « Pour les candidats, il s'agit plutôt de découvrir un métier et de mesurer leur appétence et leurs aptitudes pour ce métier. » Il peut s'agir de métiers pour lesquels il n'existe pas d'école ou de formation comme le métier de conducteur de train. Dans ce cas, Eurotunnel repère les candidats qui ont suivi le MOOC et forme pendant 9 mois ceux que la société recrute.

Les entreprises utilisent la plateforme Skilero soit en direct pour y repérer des candidats, soit en l'intégrant au module de recrutement de leur système d'information RH pour agréger les candidatures comme elles le font avec les job boards, soit encore pour y inviter des candidats qu'elles ont identifiés elles-mêmes et qu'elles voudraient soumettre aux tests. Certaines encore l'utilisent comme un outil de sourcing et de présélection pour identifier leurs futurs alternants sur des métiers peu répandus, par exemple, opérateur de raffinerie.

Une valeur ajoutée partagée

« Pour les candidats, qui sont à 70 % environ des jeunes diplômés avec moins de 2 ans d'expérience, les tests apportent une valeur ajoutée à leur CV », souligne Paul Farnet. Aux entreprises, Skilero apporte gain de temps et économies. En témoigne l'exemple de la SNCF : 17 000 personnes se sont inscrites au MOOC conducteur de train. Deux mille ont obtenu la certification. La SNCF en a rencontré 1000 lors d'une journée de sélection qui débouche ensuite sur des entretiens. « Le taux de réussite de cette journée de sélection a été trois fois supérieur aux journées de sélection précédentes », précise Paul Farnet.

L'accès à la plateforme est gratuit pour les candidats. Les entreprises financent leur MOOC et ont accès à la base de données des résultats et des tests pour environ 50 000 €. Les PME peuvent souscrire un abonnement de 89 € par mois pour accéder aux résultats d'un métier.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close