Les start-ups innovent pour l'emploi et la formation

Un jeudi par mois, des start-ups présentent leurs innovations numériques dans un ministère à l'occasion d'un événement baptisé le Jeudigital. En février, c'était au tour du ministère du Travail et de l'Emploi.

« Le numérique peut aider le retour à l'emploi, notamment en facilitant la mise en relation des offres et des demandes ; il peut contribuer à élaborer de nouveaux services publics et de nouveaux services au public. »

France

C'est François Rebsamen, ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social qui s'exprimait ainsi en février alors qu'il accueillait la 4ème édition des Jeudigital dans les locaux du ministère. Initiative lancée par Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat au Numérique, les Jeudigital se déroulent chaque mois dans un ministère différent. Ils permettent à des start-ups de présenter à des acheteurs publics et à des investisseurs leurs produits et services innovants en liaison avec le domaine du ministère. Une initiative alors que les perspectives en matière de recrutement restent plutôt optimistes pour 2015.

Des services très variés

Les sept start-ups ont présenté des innovations dans tous les domaines de l'emploi et de la formation.

L'application mobile conçue par Jobaroundme géolocalise les offres d'emploi et permet aux candidats de transmettre leur CV directement depuis leur smartphone. Mindmatcher a développé un algorithme qui rapproche les offres et les demandes d'emploi en fonction des compétences des candidats. Yupeek a créé un réseau social qui met les annonces des entreprises  à disposition des étudiants dans les universités et les écoles. 

Easyrecrue propose aux candidats de répondre aux annonces via des entretiens vidéo que l'entreprise visualise ensuite en différé. MyJobCompany a mis au point une plate-forme entièrement dédiée au recrutement par cooptation, avec diffusion des annonces, qualification des candidats et rémunération des parrains en cas de recrutement.

Disponible prochainement, DigitalRecruiters s'adressera aux directions des ressources humaines, à qui cette plate-forme proposera des outils de gestion de tout le processus de recrutement. SpeachMe, pour sa part, a mis au point un outil de production de MOOC qui permet à tous dans l'entreprise de créer rapidement et facilement des « capsules de savoir » vidéo.

Une plate-forme fédératrice de services numériques

Les start-ups ne sont pas les seules à innover et à mettre le numérique au service de l'emploi. Pôle Emploi a profité du Jeudigital pour annoncer l'ouverture prochaine de son « Emploi Store », un portail d'accès aux services numériques destinés aux demandeurs d'emploi.

Le service Innovation de Pôle Emploi a déjà mené des expérimentations avec plusieurs des start-ups présentes, notamment Mindmatcher, Easyrecrue ou MyJobCompany – sans oublier sa colloration avec Jobijoba.com.

Dès le mois de juin, les demandeurs d'emploi accèderont à des services numériques tels le dépôt de candidature, des MOOC, des applications mobiles, etc, et ce, aussi bien depuis un ordinateur qu'une tablette ou un smartphone.

En 2016, l'Emploi Store sera ouvert aux entreprises. Les développeurs peuvent, quant à eux, mettre leurs données ouvertes à disposition ou accéder aux données de Pôle Emploi dans un espace qui leur est dédié.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close