HPE lève le voile sur son premier serveur AMD Epyc pour entreprises

Après s'être largement concentré sur le marché du calcul intensif, HPE vient de décliner pour la première fois son offre Proliant Gen 10 avec des processeurs Epyc. Dérivé du DL380, le Proliant DL385 bi-socket affichent un rapport performances/prix séduisant

Après avoir dévoilé cet été ses serveurs Cloudline 3150 à base de puces serveur AMD Epyc pour le marché du calcul à hautes performances, HPE vient d’annoncer la disponibilité du Proliant DL385p Gen10, un serveur 2U destiné au marché des datacenters d’entreprises, lui aussi motorisé par les processeurs d’AMD.

Reprenant les bases du châssis du Proliant DL 380, le DL385 est un serveur rack au format 2U à même d’accueillir deux processeurs Epyc avec chacun 8 à 32 cœurs. Dans sa configuration la plus musclée, la machine dispose de 64 cœurs CPU (capables d’exécuter un total de 128 threads en parallèle) et peut intégrer jusqu’à 4 To de mémoire vive. Plus intéressant, encore, la plate-forme offre un total impressionnant de 128 lignes PCIe. De quoi supporter sans difficulté 24 SSD NVMe et une multitude de cartes Ethernet 25/50/100 Gbit/s ou de cartes GPU.

Comme les autres serveurs de la gamme Proliant Gen 10, le DL385 intègre les mécanismes de sécurisation d’HPE (dits Silicon Root of Trust), des mécanismes qui viennent compléter les capacités de sécurisation et de chiffrement intégrées des puces Epyc.

Dans le communiqué d’annonce de la machine, Justin Hotard, vice-président d’HPE explique que son dernier-né offre une alternative pour « optimiser la performance et la sécurité des applications virtualisées modernes ». Selon lui, « le HPE ProLiant DL385 à base de processeurs AMD EPYC est le résultat d’un partenariat de longue date avec AMD et le fruit d’une croyance partagée en l’innovation ».

Des performances soulignées par des benchmarks favorables

Comme l’indique Scott Aylor, le patron de la division entreprise d’AMD, « le HPE ProLiant DL385 Gen10 peut supporter plus de VM par serveur, traiter plus de données en parallèle et accéder à plus de stockage local tout en protégeant plus efficacement les données en mémoire ».

Le lancement de la machine s’accompagne de la publication de nouveaux records de performances pour un serveur 2U. Le DL385 équipé de deux processeurs Epyc 7601 à 2,2 GHz — des puces cendues 4200 $ l’unité — affiche ainsi un score SPECint_rate2006 de 2210 et un score SPECfp_rate2006 de 1980.

Dans une gamme de prix équivalente, un serveur Dell EMC avec deux processeurs Xeon Gold 6152 (3655 $ l’unité) des scores de 1920 et 1400 (respectivement 13 % et 29 % inférieurs à celui du DL385).

Il est possible de trouver un serveur Intel plus performant, mais pour cela, il faut recourir à un processeur Xeon Platinum 8180, une puce vendue plus de 10 000 $ l’unité. Un serveur Cisco équipé de ce processeur affiche un score SPECInt_rate2006 environ 30 % meilleur que celui du DL385 (2890), mais un score SPECfp_rate2006 environ 10 % inférieur (1800).

Notons qu’avec le benchmark SPECrate 2017_ fp_base, plus récent, le Proliant DL385 avec deux puces Epyc 7601, affiche un score de 257 contre 240 pour un serveur HPE Proliant DL380 avec deux puces Xeon Platinum 8180. Rappelons que la puce haut de gamme d’Intel dispose de 28 cœurs (contre 32 pour la puce AMD), que son prix est environ 2,5 fois plus élevé et que dans une configuration bi-socket, elle ne gère que 1,5 To de mémoire vive.

 Un rapport performance prix favorable face aux Xeon d'Intel

Cette performance se traduit dans la réalité par une aptitude inédite à la consolidation. Comme l'explique Naren Nuggehalli, chef de produit chez HPE, dans un billet de blog : « avec 14% de cœurs en plus et 33% de capacité mémoire  additionnelle, le HPE ProLiant DL385 supporte plus de VM que les serveurs utilisant des puces Intel Xeon Scalable comparables ».

La machine serait aussi plus économique, du fait de la possibilité d’utiliser des DIMM moins denses (le DL 385 dispose de 32 slots DIMM contre 24 pour son équivalent à base de Xeon) et surtout elle serait près de 50% moins chère par VM lorsque le serveur doit être équipé de plus de 1,5 To de RAM, une configuration qui selon HPE nécessite le recours à des Xeon Platinum particulièrement coûteux (voir à ce propos notre tableau dans l'article sur les Xeon Scalable Platform).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close