brimeux - Fotolia

Administrateur Exchange : ces questions d’entretien d'embauche qu’il faut avoir préparées

Pour décrocher un poste d’administrateur Exchange mieux vaut réussir son entretien. Voici comment aborder le contexte professionnel et se tenir prêt à toute question susceptible d'être posée par le recruteur.

Pour fonctionner au quotidien, les entreprises modernes s'appuient sur le courrier électronique. Et Microsoft Exchange reste encore très souvent leur plateforme de messagerie de choix. Le travail d'un administrateur Exchange requiert des compétences humaines considérables, ainsi que tout un panel de compétences techniques, notamment en matière de sécurité, de protection des données, d'administration de base de données et d'assistance aux comptes.

Mais avant de se lancer dans un entretien d'embauche, mieux vaut se préparer aux « questions Exchange » que le recruteur sera susceptible de poser. Voici la première de ces questions clefs (les suivantes seront abordées dans la deuxième partie de ce dossier).

Parlez-moi de vos compétences Exchange. De quel type de formation ou de certification disposez-vous ? Quels autres postes informatiques avez-vous occupés ?

Une fois l'entretien lancé, la conversation commence généralement par le passage en revue de l'expérience et de la formation du candidat.

Nombre d'entreprises recherchent un administrateur Exchange ayant décroché une licence informatique ou équivalent dans un domaine technique ; par exemple, l'ingénierie, l'informatique ou les sciences de l'information.

Elles recherchent également des certifications professionnelles, telles que celle d'ingénieur système certifié Microsoft avec une spécialisation en messagerie d'entreprise. En outre, les employeurs recruteurs souhaitent au moins six ans d'expérience (pas nécessairement avec Exchange) dans des domaines tels que l'administration de systèmes Exchange Server ou Windows Server, la prise en charge de clients de messagerie tels qu'Outlook, et d'autres tâches d'administration de logiciels ou de bases de données comme  SQL Server.

Faites attention aux versions. Par exemple, si un employeur potentiel utilise Windows Server 2012 R2 et Exchange Server 2013, assurez-vous de disposer des compétences adéquates. Ou au moins de pouvoir solidement justifier leur absence.

Ainsi, si vous n'avez que six mois d'expérience avec Exchange Server 2013, vos compétences pourraient convenir si vous avez également géré avec succès une migration depuis Exchange Server 2010.

Le plus difficile lorsque l'on répond à ce genre de questions lors d'un entretien, c'est de se distinguer. Rappelez-vous que, pour ce poste, vous êtes en concurrence avec d'autres professionnels IT, et que le recruteur a déjà parcouru votre CV : se borner à réciter une liste de points est le meilleur moyen de vous confondre en médiocrité.

Présentez plutôt votre formation comme une voie vers un objectif. Vers quoi tendez-vous et comment votre formation et vos certifications vous y conduisent-elles ? Les employeurs veulent voir des candidats déterminés et axés sur des objectifs.

Autre conseil, efforcez-vous de discuter de votre expérience en lien avec votre employeur potentiel.

Par exemple, quels problèmes votre expérience passée a-t-elle permis à vos employeurs de résoudre ? Ou encore quelles nouvelles capacités avez-vous mises en place ? Cette façon de présenter les choses montre que vous comprenez la valeur métier et le bénéfice de votre travail.

Aussi, lorsque votre interlocuteur vous demande pourquoi vous vous intéressez à ce poste d'administrateur Exchange, vous pouvez lui répondre que vous êtes prêt à monter en puissance, à faire avancer votre carrière et (surtout ?) à apporter davantage de valeur à son entreprise.

Lorsque vous répondez à ces questions pendant l'entretien, montrez que vous êtes familier avec le sujet. Soyez prêt à discuter de votre point de vue sur le produit, notamment les correctifs, les mises à jour (ainsi que les nouvelles fonctions qu'elles intègrent), les plans d'assistance en fin de cycle de vie ou encore les nouvelles offres de prise en charge des fournisseurs.

Dans un deuxième article, nous abordons deux autres questions clefs sur la virtualisation et l’expérience opérationnelle des environnements Exchange/Windows.

Dernière mise à jour de cet article : janvier 2017

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close