kentoh - Fotolia

Comment fonctionne une application App-V basée sur le poste client ?

Le monde de la virtualisation d’application est plein de confusion. Suffisamment en tout cas pour justifier des clarifications sur le déploiement basé sur le poste client avec Microsoft App-V.

Microsoft Application Virtualization (App-V) utilise la méthode de déploiement d'applications basée sur le poste client : les applications virtualisées s'exécutent sur le terminal plutôt que sur un serveur distant.

Avec un tel produit, l’application est isolée du système d’exploitation sous-jacent et des autres applications. Un logiciel doit être installé sur le poste client pour permettre le déploiement et l’administration des applications.

Cette approche aide à prévenir les conflits entre applications et système d’exploitation. Elle simplifie en outre les processus d'installation, de désinstallation et d’administration des applications. Qui plus est, cette approche basée sur le poste client permet de packager une application dans le centre de calcul et de la distribuer à l’échelle de l'organisation sans avoir à exécuter un programme d'installation sur chaque poste de travail.

App-V fait partie du pack d’optimisation de postes de travail de Microsoft, un ensemble d'outils mis à la disposition des clients de la Software Assurance pour gérer leurs postes Windows.

Pour préparer une application virtuelle dans App-V, il faut d'abord la séquencer, un processus dans lequel l'application est packagée en vue de sa livraison aux postes de travail.

Cela commence avec un ordinateur Windows exécutant le logiciel App-V Sequencer. L'application à virtualiser doit être installée et exécutée sur cet ordinateur. Le séquenceur surveille l'application, capture son installation et crée un package qui la contient ainsi que les fichiers de configuration nécessaires à son exécution.

Toutes les applications ne se prêtent pas au séquençage, jusqu’à certaines qui font partie de Windows, comme Internet Explorer. En outre, il n’est pas possible de séquencer les pilotes de périphériques, ni les services qui démarrent avec le système et s’exécutent en tâche de fond.

Au choix, il est possible d’utiliser un système de distribution électronique de logiciels (ESD) pour livrer les packages applicatifs, ou bien une ou plusieurs instances de serveur administratif App-V. Le premier offre plusieurs options de distribution. Par exemple, il est possible de proposer des versions des packages pour Windows Installer, ou de les déposer sur un point de distribution logicielle, ou encore sur une instance de serveur de streaming App-V.

L’installation d’App-V Desktop Client sur les postes de travail est nécessaire à l’exécution des applications App-V. Ce composant client gère le déploiement virtuel qui reçoit et héberge les applications virtualisées. Le client contrôle le streaming des paquets dans le cache local et gère toutes les interactions avec les serveurs App-V, notamment. Du point de vue de l'utilisateur, les applications virtuelles fonctionnent comme des applications installées en local.

App-V peut faciliter le déploiement et l’administration des applications au sein de l'entreprise. Il fournit également un mécanisme pour déployer des applications patrimoniales qui pourraient entrer en conflit avec un système d’exploitation récent. Avec App-V, le poste de travail doit exécuter Windows. Les utilisateurs peuvent accéder à leurs applications lorsqu'ils sont hors ligne. Mais uniquement une fois que les applications ont été transférées dans leur cache.

Dernière mise à jour de cet article : octobre 2018

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close