L’essentiel sur IBM Information Governance Catalog

Information Governance Catalog a la particularité de proposer un outil de gouvernance des données centré sur les processus et leur gestion. Cela permet d’optimiser l’organisation, la gestion et l’accès aux données.

IBM InfoSphere Information Governance Catalog  est la vision d’IBM en matière de gouvernance des données. La solution permet aux entreprises d’identifier, de stocker et de gérer des données IT et Business, essentielles dans la gestion opérationnelle au quotidien. Elle constitue en fait un espace où sont centralisés  des jeux de données clés ainsi qu’à de l’information métier, toujours à jour, et en qui les métiers peuvent avoir confiance.

Son approche centrée sur les workflows favorise la mise en place de politiques spécifiques qui définissent les chemins et les canaux des données dans l’entreprise. L’outil vise à la fois les départements métier qui ont des jeux de données mutualisés et l’équipe IT qui doit, par conséquent, gérer ces mêmes données.

Gouvernance de données : quelles fonctions

Au cœur de la solution, on retrouve un système de catalogue de données. Cela permet aux entreprises de construire leur propre glossaire de données en fixant des propriétés ainsi que des règles de gouvernance, des catégories de données, des labels et des  métadonnées, par exemple. Des fonctions permettant de créer des relations entre règles et catégories sont également proposées, afin de faciliter la gestion des données, tant anciennes que nouvelles.

Les catégories, les labels, les termes, règles et politiques de gouvernance, ainsi que la structure hiérarchique globale peuvent être entièrement personnalisés à la main via la fonction Glossary Development. La solution a également la capacité d’importer les politiques de gouvernance en place, via un  simple assistant. L’import peut être fait au format CSV ou XML, ou extrait des applications IBM, comme InfoSphere Business Glossary et InfoSphere Metadata Asset Manager.

Pour entrer dans le catalogue, chaque utilisateur doit bénéficier d’un workflow et d’un rôle. Ce type d’accès garantit que seules les personnes autorisées ont la possibilité de créer et de manipuler des données. Les rôles attribués par workflow sont alloués aux utilisateurs qui développent et géreront à terme les catégories et les termes dans le catalogue. Il existe 4 rôles de ce type : editor, reviewer, approver et publisher.  Les utilisateurs doués de ces rôles ont accès à un glossaire de test qui leur permet de pré-visualiser et d’éditer les données avant publication. Seuls les utilisateurs avec ces workflows spécifiques sont autorisés à créer, approuver, éditer, modifier et publier les données dans le glossaire.

Une fois le glossaire opérationnel, des rôles de sécurité sont attribués aux utilisateurs qui auront à interagir avec les assets du catalogue. Il en existe 7 dans l’application, chacun avec son propre niveau d’accès et de modification : « glossary basic user » ; « user » ; « glossary author » ; « glossary administrator » ; « information asset author » ; « information asset administrator » ; et « information asset assigner ». L’attribution de data stewards y est également possible.

Les utilisateurs avec ces rôles ont accès au catalogue via le navigateur, ce qui leur permet de retrouver facilement les données stockées. L’origine de la donnée est également identifiable via des rapports graphiques ; ce qui accroit le niveau de confiance dans la qualité de la donnée.

Dans sa dernière version (11.5 RUP1), Information Governance Catalog embarque également des fonctions pour classer les données ainsi que pour contrôler la conformité.

Pour quelles entreprises ?

La solution de gouvernance de données d’IBM cible les entreprises qui souhaitent créer un système centralisé capable de stocker et de gérer les données clé de leurs activités. Une bonne stratégie de gouvernance de données passe certes par des outils pour rechercher les bonnes données (et les plus fiables). Toutefois, elle repose aussi sur la mise en place de politiques définies, l’implémentation de bonnes pratiques et un vocabulaire commun qui facilite la gestion des données.

Quelle licence et tarification ?

Information Governance Catalog est commercialisé sous la forme d’application sur site sur la base d’une architecture client-serveur, disponible sur AIX, Linux et Windows. L’application est accessible via Internet Explorer ou Firefox. La tarification repose sur un PVU au processeur.

La solution est disponible selon 3 éditions :

  • InfoSphere Information Governance Catalog, qui convient aux entreprises, moyennes ou grandes.
  • InfoSphere Information Governance Catalog Workgroup, limité à 480 PUV maximum et 5 utilisateurs. Cela convient davantage aux entreprises plus petites.
  • InfoSphere Information Governance Catalog for Data Warehousing, facturé en complément des entrepôts de données, comme IBM Netezza, IBM Pure Data et Teradata.

Une offre de support de 12 mois est inclus à la solution, mais IBM propose des offres étendues. Ce support donne accès à des mises à jour pendant la période du contrat. Pas de version d’évaluation, mais IBM peut mettre en place des PoC ou une démonstration avant achat.

Pour approfondir sur MDM - Gouvernance - Qualité

- ANNONCES GOOGLE

Close