Storage Réplica : l’option de réplication (plutôt bon marché) de Windows Server 2016

La fonctionnalité Storage Réplica de Windows Server 2016 fournit une option de sauvegarde et de reprise qui exigerait autrement la mise en place d'un datacenter externe.

La plupart des administrateurs Windows Server devait recourir à un système compliqué pour assurer la copie et la sauvegarde des données sur un autre serveur. Il devait y avoir un meilleur moyen que d'utiliser un fichier personnalisé de commandes Xcopy de type DOS et des routines de script, ou un logiciel de sauvegarde lourd, vendu séparément. Avec Storage Replica, Windows Server 2016 a peut-être apporté une solution.

Grâce à cette remarquable nouveauté, les entreprises ne disposant pas de coûteux datacenters externes de secours peuvent réaliser des sauvegardes et des reprises quasi instantanées.

Storage Réplica fonctionne comme une photocopie d'actifs protégés. Il permet la réplication synchrone de niveau bloc d'un volume d'un système vers celui d'un autre. Il peut servir dans un déploiement de reprise après désastre ou dans un scénario de haute disponibilité. Les administrateurs peuvent relier différents sites puis l'utiliser pour déployer un cluster de basculement (fail-over).

Le Modèle Storage Replica

Storage Réplica utilise deux modèles de réplication entre une source et une cible :

  • La réplication synchrone, parfaitement adaptée lorsque source et cible se trouvent physiquement dans le même datacenter ou le même site. Avec cette méthode, Storage Réplica extrait les données et les écrit simultanément à deux endroits différents avant la fin de l'opération d'E/S. Il faut pour cela un matériel puissant, compatible SMB 3.0, et InfiniBand pour écrire rapidement des fichiers volumineux via le réseau.
  • La réplication asynchrone, idéale dans un scénario de reprise après désastre où un site de secours est prêt à prendre le relais depuis un autre lieu physique si le premier site connaît des difficultés. Cette communication-réplication a lieu au travers d'une liaison plus longue, peut-être un VPN voire Internet. Sa marge de perte de données est plus grande mais ce risque est compensé par les bénéfices d’une grande distance physique entre les systèmes source et cible.

Configuration de Storage Replica

Comme il est bien plus complexe de définir une réplication asynchrone et de prévoir un cluster de basculement que de configurer un simple miroir sur un seul site, nous nous limiterons ici à ce dernier cas.

Dans cet exercice, il nous faut deux serveurs dotés d'un volume C: et de deux volumes distincts D: et E:

Les volumes D: et E: ont la même capacité sur les deux serveurs.

Initialisez-les en tant que volumes GPT et non MBR. Ensuite :

  1. Avec Server Manager, installez le rôle de serveur de fichiers et la fonctionnalité Storage Replica. Le système va devoir redémarrer mais aucune configuration n'est requise : il s'agit uniquement d'installer du code.
  2. Après le redémarrage, utilisez PowerShell pour créer un lien de réplication entre les deux machines :

New-SRPartnership -SourceComputerName SERVER1 -SourceRGName GROUP1 -SourceVolumeName D: -SourceLogVolumeName E: -DestinationComputerName SERVER2 -DestinationRGName GROUP2 -DestinationVolumeName D: -DestinationLogVolumeName E: -LogSizeInBytes 8GB

  1. Validez la configuration à l'aide des commandes PowerShell Get-SRGroup et Get-SRPartnership pour vérifier le statut de réplication de Windows Server. Vous devriez lire les valeurs Synchronous pour ReplicationMode et ContinuouslyReplicating pour ReplicationStatus.
  2. La synchronisation initiale de niveau bloc sera un peu longue. Attendez la fin de cette opération avant de tenter d'utiliser en production Storage Replica.
  3. Pour placer des données dans le réplica, il suffit d'en copier à partir du serveur 1, qui est la machine source. Copiez un dossier dans le volume D: . Attendez la fin de l'opération de réplication : surveillez l'activité du processeur dans le gestionnaire de tâches ou l'analyseur de performances en ajoutant à une vue les compteurs de statistiques de Storage Replica. Les données sont répliquées.
  4. Pour simuler un désastre, utilisez le code PowerShell suivant qui inverse le flux de la réplication de SERVER2 vers SERVER1 :

Set-SRPartnership -NewSourceComputerName SERVER2 -SourceRGName GROUP2 -DestinationComputerName SERVER1 -DestinationRGName GROUP1

Quelques éléments à prendre en compte

La fonctionnalité de Storage Replica n’est peut-être pas encore totalement mûre, et certaines commandes PowerShell ne fonctionneront peut-être pas comme escompté. Par exemple, elles ne fonctionnent pas à distance et doivent être exécutées localement sur chaque machine. Mais Microsoft a tout en main pour créer une fonctionnalité exceptionnelle qui, pour certaines applications, pourrait bien valoir le prix d'entrée de Windows Server 2016.

Dernière mise à jour de cet article : février 2017

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close