Definition

Serveur ARM

Un serveur Advanced RISC Machine (ARM) est un serveur d'entreprise qui utilise un ensemble important de processeurs ARM, plutôt qu'un renfort de processeurs x86.

Les serveurs ARM représentent un changement important dans l'informatique serveur. Pour gérer des charges de traitement élevées, un serveur x86 traditionnel, doté de 12, 16 ou 24 coeurs, voire plus, accroît les performances en faisant évoluer la vitesse et la sophistication de chaque processeur, par l'ajout d'une puissance et d'une cadence brutes.

Par comparaison, un serveur ARM fait appel à des processeurs plus petits, moins sophistiqués et moins puissants... mais plus nombreux. Les tâches de traitement sont alors réparties entre des centaines de processeurs, plutôt que canalisées vers un nombre de processeurs plus restreints. Cette méthode d'accroissement des performances est parfois désignée par le terme « dimensionnement » – ou « scale-out ».

Correctement mis en oeuvre, un serveur ARM peut apporter une plus grande puissance de traitement tout en exigeant moins d'énergie et de refroidissement qu'une technologie similaire fondée sur l'architecture x86 ; une considération importante pour la plupart des datacenters.

Toutefois, les serveurs ARM ne constituent pas des substituts directs à leurs homologues classiques x86. La principale différence tient à ce que les processeurs ARM (et donc les serveurs qui les exploitent) utilisent un jeu d'instructions réduit (technologie RISC, Reduced Instruction Set Computing).

Cette restriction implique que les systèmes d'exploitation et les applications doivent être développés spécifiquement pour l'architecture ARM et optimisés pour fonctionner avec plusieurs processeurs ARM en mode coopératif.

Cette définition a été mise à jour en mai 2016

Pour approfondir sur ARM

- ANNONCES GOOGLE

File Extensions and File Formats

Powered by:
Close