April Moto : un nouveau moteur de règles propulse l’assureur

Spécialiste des deux roues, l’assureur April Moto finalise la refonte d'une partie de son SI. C'est désormais à un moteur de règle que revient la lourde tâche de calculer les tarifs. Une solution qui devrait accélérer la mise sur le marché de nouveaux produits.

En accrochant une seconde place lors des derniers 24 heures du Mans, la Team April Moto Events a porté haut les couleurs de l'assureur spécialisé des motards. Pourtant, alors que les motos tournaient au Mans, une autre course se disputait à la DSI d'April Moto. Celle de la refonte du système de vente en ligne.

En effet, si la partie gestion de contrat est conservée, toute la partie vente en ligne sur les différents canaux est en cours de rénovation. Frédéric Demazier, Responsable des SI d'April Moto détaille ce projet de 32 hommes/mois. « Nous changeons à la fois l'outil de travail des gestionnaires et des conseillers qui font de la vente à distance, l'outil de travail des courtiers, ainsi que toute la mécanique de calcul des tarifs et d'enregistrement des contrats ».

Dans ses choix des solutions, le DSI a privilégié une approche de type « Best of breed ». Pour la partie "courtiers", April moto a internalisé le développement alors que c'est EuroCRM qui a été choisi comme plateforme CRM. « C'est un socle sur lequel nous avons parfois essuyé les plâtres, mais c'est le jeu lorsqu'on choisi des outils récents. Globalement, ce déploiement s'est bien déroulé ».

Tous les formulaires Web, les proxys Web-Services en frontal avec les comparateurs d'assurance et les progiciels internes ont été développé maison sur le framework PHP Symfony. En parallèle à ces briques, un nouveau composant à fait son apparition, le moteur de règles (ou BRMS), la solution Corticon, éditée par Progress Software.

Un moteur de règles pour booster le calcul des tarifs

« Nous utilisions jusqu'à présent un progiciel spécialisé dans l'assurance édité par Albiran (aujourd'hui repris par Prima Solutions), une solution qui présentait l'avantage d'être ouvert sous la forme de Web Services » explique le DSI. « Notre module de calcul de tarifs avait été développé par notre informatique en 2009, sur la base de ce progiciel qui est aujourd'hui obsolète. Le time to market de nos nouveaux produits était bien trop élevé, donc nous avons cherché des solutions pour agir différemment. Nous avons voulu internaliser ces outils et la question du moteur de tarif s'est alors posée. »

Dans le secteur de l'assurance, la question du moteur de tarification est particulièrement importante. Les calculs sont complexes et mettent en œuvre de nombreux critères d'entrée. Soucieux d'aller vite, Frédéric Demazier, Responsable des Systèmes d'Information se tourne alors vers Progress Software afin de réaliser un "proof of concept" avec leur solution Corticon. « Ce test s'est avéré concluant, nous avons immédiatement lancé le projet »

April Moto est ce que l'on appelle un courtier/grossiste en assurance. Il achète des garanties auprès des compagnies d'assurance afin de créer ses propres produits. « On crée un produit d'assurance moto avec les garanties de base comme la protection du conducteur, protection des équipements, une assistance. Ces garanties peuvent avoir été achetées auprès de compagnies différentes. Ce produit est ensuite distribué soit directement aux particuliers, soit par l'intermédiaire de courtiers ».

Chez April Moto, comme chez tous les courtiers/grossistes, la définition du produit revient à la direction technique. Des matrices Excel lui permettent d'échanger avec les compagnies d'assurance sur les garanties, les critères et les frais à intégrer dans le tarif, etc.

La matrice Excel est ensuite intégrée dans le système d'information. « Certaines directions techniques vont jusqu'au paramétrage du produit dans leur progiciel si celui-ci est suffisamment accessible, mais bien souvent c'est à l'équipe informatique que l'on confie cette tâche. L'intérêt d'un moteur de règle tel que Corticon, c'est de pouvoir abolir la frontière entre la partie conception et paramétrage. L'ergonomie de la solution et la lisibilité des règles permet à des équipes mixtes métier/DSI de réaliser le paramétrage ».

Plus besoin d'écrire du code pour créer un nouveau produit

Un moteur de règle tel que Progress Corticon permet de s'affranchir presque complètement d'un langage informatique. Les règles sont composées avec des signes "supérieur", "inférieur", "égalité", des concepts qui peuvent être aisément appréhendées par les utilisateurs d'Excel.

Autre spécificité de Corticon, le langage naturel. Les règles les plus complexes, qui peuvent sembler difficiles à lire, sont traduites en langage naturel afin d'auto-documenter le paramétrage réalisé. Frédéric Demazier souligne l'intérêt d'une telle automatisation « Cela crée une couche de documentation par-dessus le paramétrage qui permet à une direction métier de lire sans difficultés les règles ».

Sur les produits d'assurance les plus basiques, une dizaine de critères sont pris en compte dans le calcul de la prime, mais sur les produits les plus complexe ce sont 30 à 35 critères qui sont considérés. Sachant que les critères peuvent être combinés entres eux dans une même règle.

Illustration de cette combinatoire, une règle peut être fondée sur l'âge de la moto, une seconde sur sa valeur à neuf et une troisième qui croise l'âge et la valeur à neuf. « Lorsqu'on réalise le paramétrage des règles, le Studio donne la possibilité de détecter les conflits entre règle ou l'incomplétude du paramétrage. C'est à dire être sûrs que l'on a paramétré l'ensemble des cas possibles. En phase de paramétrage, ce sont des outils extrêmement précieux », ajoute le DSI.

Corticon est disponible en version .NET ou Java. C'est cette dernière version qui est mise en œuvre par April Moto sur un serveur Apache Tomcat.

April Moto étant un assureur multicanal, le moteur de règles fonctionne en temps réel. Il est sollicité par les demandes de devis réalisées sur le site Web, par les opérateurs du centre d'appel, les courtiers, ou les comparateurs d'assurance qui génèrent un gros trafic.

Un moteur qui fait tache d’huile

Le moteur de règle s'appuie sur les données saisies dans les formulaires en ligne, mais il est aussi connecté au système infogroupe d'April Assurance où le référentiel des courtiers est hébergé. « Corticon est un élément critique de notre SI. Notre infrastructure est dans une configuration failover sur deux datacenters distincts chez Netexia, à Saint Avertin (près de Tours). En termes de performances, le calcul d'un tarif est réalisé dans un temps moyen de l'ordre de 600 ms ».

April Moto a acquis trois licences Corticon Studio, l'outil d'édition des règles, très graphique. « Paradoxalement, alors que Corticon est un moteur de règle généraliste - et donc non spécifique au secteur de l'assurance - il est bien plus rapide de créer de nouveaux produits grâce à lui qu'avec notre ancien progiciel dédié à l'assurance. Il nous permet de modifier très rapidement les règles et de mettre à jour un produit sans entrainer un cycle projet avec tous les délais que cela impliquait habituellement. Cela a également « permis d'intégrer des règles liée à la distribution et non pas à l'assurance elle-même, ce qui nous était très difficile auparavant » estime le DSI.

Alors que le SI rénové doit officiellement entrer en production vers la fin juin, le choix de Progress Corticon pourrait bien faire tâche d'huile dans le groupe. « Notre mise en œuvre a suscité l'intérêt d'autres filiales du groupe April. Plusieurs PoC sont en cours pour différents projets qui pourrait intégrer le moteur de règles ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close