Le Crefor motorise sa plate-forme SESAME avec JasperSoft

Le Centre de Ressources Emploi Formation de Haute Normandie (CREFOR) a fait le choix de Jaspersoft BI pour mettre en place, au sein de la plate-forme SESAME, des outils de génération automatique de rapports et sécuriser les données utilisées pour confronter l’emploi et la formation de la région.

Afin de mieux comprendre le tissu régional et pour mettre en adéquation marché du travail et offres de formations, le Centre de Ressources Emploi Formation de Haute Normandie (CREFOR) a décidé de mettre en place un portail Web baptisé SESAME (système d’études statistiques et d’analyse des métiers et des emplois), capable d’agréger les données clés liées à l’écosystème de l’emploi et de formation de la région, mais surtout d’en faciliter l’accès et l’analyse à travers la génération automatique de rapports. A la clé : l’installation de la solution JasperSoft BI.

Le Crefor, une organisation para-publique, dont la mission est de cartographier les évolutions et mutations de la région, tant en termes d’emploi qu’ au niveau économique et social, a ainsi entamé une reflexion qui consistait à moderniser un système de consolidation et d’analyse existant, quelque peu désuet, en passant à un système décisionnel reposant sur des outils de Business Intelligence et de reporting.

Il faut dire que dans ce projet, le Crefor consolide pas moins de 10 ans de données, résume en substance Daniel Sanchez, en charge de l'IT Décisionnel et qui a mené à bien le projet, lors d’une entretien avec la rédaction. Ce qui représente en somme plusieurs centaines de lignes de données, issues de sources et de fournisseurs différents aux formats hétérogènes, précise-t-il. En clair, Sésame agrège les données de trois secteurs : celui de l’emploi, du marché du travail et de la formation, compilées depuis les bases de l’Insee, de Pôle Emploi, de l’Urssaf, du portail des Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE), de la direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale (DRJSCS). Auxquelles sont associées, côté formation, des données du rectorat, des universités de Rouen et du Havre. La base de la Direction régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt y est également incluse. Bref, une cartographie du paysage socio-économique Haut Normand. Un cas d’usage de l’Open Data.

Jusqu’alors, indique Daniel Sanchez, il existait bien un système, mais la mécanique et les processus étaient trop lourds. Les données étaient intégrées dans PostgreSQL dans des tables séparées, sans nomenclature. La base Access servait alors à interroger les sources. L’idée de mettre en place un outil de BI est alors venue. Un outil capable de mieux organiser les données, « de travailler plus proprement pour minimiser les erreurs, capable de faciliter les requêtes ainsi que la génération de rapport automatique » Et surtout, capable de répondre plus finement à la mission du Crefor, dont les services sont utilisés par différents acteurs de la formation et de l’emploi. Du conseiller à Pôle Emploi aux chargés d’étude, en passant par les chefs de département (notamment au Conseil Régional) « qui souhaitent par exemple développer une offre de formation », souligne-t-il. Une audience aux profils variés ainsi que de nombreux partenaires qui nécessitait la mise en place d’une interface adaptée et facilement manipulable.

Jaspersoft rend les données comestibles

« L’évolution des outils de BI nous a poussés à aller vers ces technologies », résume-t-il alors. Si les solutions de Business Objects ont été examinées, celles-ci se sont avérées « sur-dimensionnées ». Le choix s’est porté sur les outils de Jaspersoft, « qui a évolué dans le bon sens », commente-t-il, soulignant qu’au départ, les solutions Open Source de l’éditeur pêchaient de par leur interface. « Un frein », lorsqu’il s’agit de faciliter l’accès à la plate-forme à une large audience.

Aujourd’hui, JasperSoft BI, dans sa version commerciale, s’exécute dans un site Drupal et organise, de façon graphique, via des tableaux de bords générés à la volée, les indicateurs et les données. La plate-forme les présente de façon intelligible et « comestible » pour les partenaires du Crefor. L’organisme s’est associé à Proxiad pour mener à bien son projet.

 

« Les données sont consolidées dans une base au propre, avec pour chaque donnée un nomenclature », raconte Daniel Sanchez. Jaspersoft permet de réaliser un pont avec les fournisseurs pour valider les données. « Des tables de passage sont utilisées pour établir des correspondances et veiller à la cohérence des données. Elles sont ensuite ré-intégrées dans deux entrepôts de données basés sur PostgreSQL via l’ETL de Talend - l’un pour les données brutes,  l’autre pour y effectuer les analyses », décrit-il.  JasperSoft génère ensuite tableaux de bord et graphiques à la demande, en fonction des requêtes passées. Par exemple, SESAME livre un découpage par familles de métier (d’après la nomenclature de l’Insee) où apparaissent les indicateurs, « Eléments socio-économiques », « offre de formation », « Marché du travail » et « Tendance ». Un texte descriptif y est également associé pour donner un premier niveau d’analyse, précise-t-il. Un ensemble d’outils donc pour «  vulgariser les données qui sont complexes ».

Mais il s’agit d’une première étape, car le Crefor veut équiper SESAME de plusieurs points d’entrée, afin de créer notamment un portrait du territoire. Une entrée par territoire devrait ainsi faire « bientôt » son apparition via le support de la cartographie, ajoute-t-il.

Côté ressource, SESAME monopolise 1 personne (Daniel Sanchez) qui gère l’intégration des données, la maintenance ainsi que les textes analytiques (vous avez dit Data Scientist ?). Proxiad apporte son soutien notamment lors de la manipulation de données complexes ou lors d’évolution des données. Un informaticien, dédié à Drupal, vient compléter le dispositif.

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

- ANNONCES GOOGLE

Close