NetApp refond son offre de baies de stockage de milieu et de haut de gamme

Avec le lancement des gammes FAS 3200 et FAS 6200, NetApp vient de rénover l'ensemble de son offre de baies de stockage de milieu et de haut de gamme. La firme annonce en parallèle une mise à jour en version 8.01 de son OS de stockage Ontap avec de nouvelles fonctions de compression et d'optimisation de données. Enfin NetApp a dévoilé ses FlexPod, des configurations cloud prêtes à l'emploi bâties avec Cisco et VMware et destinées à concurrencer les vBlocks du trio VMware, Cisco et EMC.

Andreas König, le patron de NetApp en Europe, veut faire du constructeur le n°1 du stockage en Europe en 2012.

Lors d’une conférence de presse à Amsterdam, NetApp a annoncé un large rafraichissement de sa série de baies de stockage de milieu et de haut de gamme en dévoilant les nouveaux systèmes FAS3200 etFAS6200. La firme a également élargi son usage de la mémoire flash aux disques SSD et a dévoilé une solution de datacenter virtualisée prête à l’emploi en collaboration avec Cisco et VMware, baptisée FlexPod. FlexPod est présenté comme l'alternative "ouverte" de NetApp à l’offre "fermée" vBlock d’EMC.
Selon Andreas König, le patron de NetApp en Europe, les nouveaux systèmes doivent permettre aux constructeur de poursuivre sa marche en avant en Europe, une marche à pas forcés qui a vu NetApp s’emparer du premier rang des constructeurs de stockage en Allemagne et talonner EMC au Royaume-Uni. Et la France ? interrogé par LeMagIT, König reconnait que le marché hexagonal reste largement dominé par EMC, mais note que NetApp y progresse rapidement au dépends des autres constructeurs. Il précise également que le n°1 mondial a multiplié récemment les remises agressives pour tenter de maintenir son contrôle du marché français. Et d’expliquer qu’une telle stratégie ne peut durer longtemps. En France comme sur les autres grands marchés européens, König estime que NetApp ne peut que progresser et se rêve même  n°1 européen en 2012.


Plus de capacité, plus de performances et un usage de la Flash étendu

Le nouveau FAS série 3200 remplace la gamme 3100

Avec l’arrivée des FAS3200 et FAS6200  - qui remplacent respectivement les FAS3100 et FAS6000 - NetApp annonce des performances en forte hausse du fait de la mise en oeuvre de processeurs plus récents avec plus de coeurs et de bus systèmes plus rapides. Pas de révolution toutefois en matière d’architecture, le constructeur restant fidèle à son architecture à deux contrôleurs.  Une évolution notable en revanche est le support des disques SSD pour le stockage. Jusqu’alors, NetApp s’était refusé à supporter les SSD et leur avait préféré l’usage de la Flash comme cache en lecture. Pour cela, la firme proposait des cartes PCI-express baptisées Performance Acceleration Module (PAM) - aujourd’hui renommées Flash Cache. Désormais, le constructeur propose aussi l’usage de la Flash comme espace de stockage via le support des SSD dans son châssis de disques DS4243 - qui supporte par ailleurs les disques SSD 6Gbit/s.

Le support des SSD permet de disposer d’une classe de stockage ultra-rapide pour les applications nécessitant des performances très élevées en écriture aléatoire. De facto Flash Cache et les SSD se complètent, la première technologie visant à optimiser les performances en lecture et à éliminer les points chauds, tandis que la seconde répond aux besoins des applications sensibles aux performances en écriture (en termes d’IO par seconde).  Les volumes SSD peuvent aussi être utilisés comme cache en écriture au travers de la technologie Flex Cache (déjà présent dans les générations antérieures de baies - et qui permet d’utiliser un volume constitué de disques rapides comme un tampon d’écriture en aval de disques plus lents.

A l’inverse de concurrent comme EMC ou Compellent, NetApp ne voit toutefois aucun besoin d’ajouter à ses baies de fonctions de placement automatique de données (comme la technologie FAST chez EMC). Le constructeur estime que l’intelligence des modules Flash Cache et un usage judicieux des SSD et de Flex Cache rend inutiles les technologies de déplacement automatique de données. Dans la pratique, la théorie chez NetApp veut que Flash Cache répond aux besoins d’optimisation des accès imprévisibles en lecture, alors que les SSD répondent aux besoins des applications ayant des besoins prévisibles de performance en écriture (index de bases SQL, par exemple)

Compression des données primaires

Une nouveauté importante des nouvelles baies et l’arrivée dans Ontap 8 de capacités de compression de données primaires, en plus des capacités de déduplication préexistantes. NetApp suit en cela EMC qui a ajouté des fonctions de compression de données primaires dans ses Clariion et Celerra à la fin de l’été. Selon NetApp compression et déduplication sont complémentaires, mais doivent être appliquées de façon raisonnée. «La compression a ainsi un impact sur les performances» explique John Rollasson, le responsable marketing produit Europe de NetApp et il appartient à chaque administrateur de stockage de déterminer si cet impact est compatible avec les performances requises par son application. Le constructeur met à disposition un outil logiciel qui permet de simuler l’impact sur les performances de la compression. Il est à noter que la compression est activable volume par volume mais doit être mise en place à la création d’un volume.

Notons enfin l’arrivée d’une fonction de migration de volume qui permet de déplacer un volume de stockage sans interruption de son fonctionnement, une forme de vMotion pour stockage qui devrait être particulièrement utile en conjonction avec les fonctions de certains hyperviseurs.

Dans la pratique, le lancement des FAS 3200 et FAS 6200 se traduit par le lancement de six nouveaux modèles.

Au total, six nouveaux modèles de baies de stockage

Un nouveau tiroir de disques 2,5 pouces, le DS2246, vient enrichir le catalogue du constructeur.

En milieu de gamme, les FAS 3200 sont déclinés en trois modèles (FAS 3210, 3240 et 3270) offrant des capacités allant de 480 To à 1,9 Po et avec des capacités mémoire de 8 à 32 Go. Selon le modèle, la capacité totale des modules Flash Cache installables va de 512 Go à 2 To.

En haut de gamme, Les FAS6200 sont eux aussi déclinés en trois modèles, les 6210, 6240 et 6280, offrant de 2,4 à 2,9 Po de capacité. La mémoire vive va quant à elle de 48 à 196 Go et la capacité Flash Cache de 3 à 8 To.

Terminons en signalant aussi l'arrivé au catalogue du constructeur d'un châssis de disques 2,5 pouces SAS capable d'accueillir 24 disques dans 2U de hauteur. Tous ces systèmes sont disponibles immédiatement.

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close