Stockage : NetApp renouvelle son offre d'entrée de gamme et la dope à la Flash

NetApp a récemment renouvelé son offre de stockage d'entrée de gamme en dévoilant la baie FAS2220. Cette baie hérite d'une nouvelle technologie de cache à base de SSD baptisée Flash Pools, dont le concept est proche de celui de Fast Cache chez EMC. De quoi doper singulièrement les performance de cette baie d'entrée de gamme.

NetApp a lancé au début du mois de juin une nouvelle baie de stockage d’entrée de gamme,  le FAS2220, et présenté une nouvelle technologie baptisée Flash Pools, dont l’objectif est de fournir un cache en lecture et écriture pour les groupes RAID hybrides des disques SSD (SSD) et des disques durs.

Le nouveau FAS2220 est une baie en rack au format 2U, qui succède à l’actuel FAS2020. Ce système de stockage unifié (SAN et NAS) supporte les protocoles NFS, CIFS et iSCSI et peut gérer jusqu’à 180 To de données. Le FAS2220 peut accueillir jusqu'à deux contrôleurs redondants à base de puces Xeon et dispose de 12 Go de mémoire (contre 2 Go pour le FAS2020 qu'il remplace). L'architecture interne de la baie s'appuie sur des contrôleurs SAS 6Gbit/s (contre FC précédemment), qui peuvent piloter jusqu'à 60 disques (via l'ajout de deux tiroirs externes), notamment des disques SAS 10K, des disques SATA et des SSD. Côté connectivité externe, la baie dispose d'un maximum de 8 ports Gigabit Ethernet (4 par contrôleur), contre 4 pour le FAS2020. Selon NetApp, ses performances sont entre 3 et 7 fois supérieures à celles du FAS2020.

 feat fig1
La baie FAS2220 vue de face et de dos

D’un point de vue prix, le FAS2220 se positionne comme un concurrent direct des baies VNXe d’entrée de gamme d’EMC, et notamment du tout nouveau VNXe 3150. Il est aussi un concurrent des baies P4000 (ex LeftHand) d’entrée de gamme chez HP. Selon NetApp, les prix du système débutent aux environs de 8000 $ pour un système d’une capacité de 6 To avec un contrôleur unique (le système supporte jusqu’à deux contrôleurs). La bonne nouvelle pour les clients est que la baie est fournie avec un package logiciel baptisé Data ONTAP Essentials qui inclut le support des licences NFS, CIFS, et iSCSI (il fut un temps où NetApp facturait des licences additionnelles pour chaque protocole) et l'accès à des technologies clés comme la déduplication, le Thin provisioning, la compression, les snapshots ainsi que des licences pour les outils d'administration OnCommand Manager et OnCommand System Manager.

Flash Pools : la nouvelle technologie de cache Flash de NetApp


Le FAS2220 est livré en standard avec la dernière mouture de l’OS de stockage Data ONTAP, la 8.1.1, qui apporte le support de la technologie Flash Pools. Cette technologie permet d’utiliser une partie de la capacité Flash d’un pool hybride comprenant des disques durs et des disques SSD comme cache en lecture et écriture (Rappelons que les cartes Flash Cache, ex-PAM, directement raccordées via le Bus PCI-e aux contrôleurs NetApp ne supporte que le cache en lecture (le file system WAFL réordonnant déjà les I/O en écriture pour les optimiser). Selon NetApp, La technologie FlashCache est mieux adaptée à l’optimisation de l’accès à de multiples pools de stockage, tandis que FlashPools ne peut optimiser que les pools intégrants des SSD. Accessoirement, Flash Cache n’est de toute façon pas disponible sur les baies d’entrée de gamme NetApp comme le FAS2200 (De même, les technologies de tiering FAST VP et de cache FAST Cache d’EMC ne sont pour l’instant pas disponibles sur les baies VNXe, même si la dernière devrait arriver avant la fin de l’année).


Si NetApp argue du fait que Flash Pools est une forme de tiering, la réalité est que la technologie est plutôt proche d’une technologie de cache à la Fast Cache d’EMC. Dans la pratique, il manque toujours à NetApp une technologie de tiering similaire à celle de tous ses concurrents. Pour Jim Sangster, le directeur senior du marketing des solutions de stockage chez NetApp, la stratégie flash du constructeur ne requiert pas que les clients définissent des politiques complexes ou fassent des choix en matière de mouvements de données. «L'utilisateur final n'a pas à gérer activement [les données]" a déclaré Sangster. «Le placement de données est automatisé en fonction des données chaudes."

La technologie FlashPools sera progressivement étendue aux FAS2240, lancées en novembre 2011, et aux système de stockage de milieu et de haut de gamme des séries FAS3200 et FAS6200 plates-formes. La disponibilité de Flash Pools permettra notamment à ces deux plates-formes de combiner l’usage de Flash Cache pour l’accélération des I/O en lecture et de Flash Pools pour l’accélération des I/O en lecture et en écriture.


NetApp a aussi d’autres plans pour l’utilisation de la Flash. Tom Georgens, le CEO de la firme a ainsi évoqué un usage de Flash à « tous les niveaux de la pile matérielle », tout en affirmant que l’usage le plus efficace de la technologie était pour le cache. Il sera intéressant de voir combien de temps NetApp pourra rester sur cette position si les baies de stockage 100% Flash comme celles de Pure Storage, Nimbus, Tintri, NexGen, XtremIO (aujourd’hui EMC) ou SolidFire se banalisent…

Pour approfondir sur DevOps et Agilité

- ANNONCES GOOGLE

Close