Actualites

L'intégrateur américain Ciber lorgne vers la France

Reynald Fléchaux

Présent pour la première fois dans les allées de la convention USF, la réunion annuelle du club des utilisateurs SAP francophones (USF) qui se tenait début octobre à Dijon, l'intégrateur Ciber a suscité la curiosité. De facto, cette SSII américaine cotée en bourse, comptant 7 000 salariés et réalisant plus d'un milliard de dollars de chiffre d'affaires reste inconnue en France. Pays où le groupe projette aujourd'hui de s'installer, en se positionnant sur le créneau de l'intégration SAP pour les PME-PMI. 

Créé en 1974 aux Etats-Unis, Ciber a développé sa présence en Europe ces dernières années notamment via des acquisitions (Novasoft outre-Rhin). L'intégrateur est ainsi implanté en Allemagne, dans les pays nordiques, aux Pays-Bas, en Espagne, en Russie... Les effectifs européens atteignent 2 000 personnes, dont 550 pour la seule Allemagne. Mais rien en France. Enfin, pas directement. "Nous développons notre présence dans l'Hexagone depuis 2 ans, via une de nos antennes allemandes située à Fribourg près de la frontière. Nous y employons des frontaliers ou des francophones locaux", explique Christian Haller, responsable du développement en France chez Ciber. Tous les services aux entreprises hexagonales fournis par cet intégrateur spécialisé notamment dans les industries de process, l'énergie et la grande distribution sont aujourd'hui réalisés depuis l'Allemagne, y compris l'infogérance ou la TMA. 

Rentrer dans les petits papiers de SAP France

Continuer à lire cet article

Profitez de cet article, ainsi que de tous nos e-guides, actus, conseils, et bien plus.

En soumettant vos informations d'enregistrement à LeMagIT.fr vous acceptez de recevoir des communications par courriel de TechTarget et de ses partenaires. Nous vous encourageons à lire notre Politique de confidentialité qui contient des données importantes sur la façon dont nous recueillons et utilisons votre inscription et d'autres informations. Si vous résidez hors des États-Unis, en soumettant ces informations d'inscription, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux États-Unis. Vous pouvez nous contacter à webmaster@TechTarget.com.

 

Prochaine étape : sauter le Rhin en ouvrant une filiale dans l'Hexagone. "En premier lieu, aux environs du premier trimestre 2013, nous visons une implantation à Strasbourg, reprend Christian Haller. Je m'apprête à soumettre un plan en ce sens à ma direction, pour approbation". Plusieurs raisons motivent cette volonté affichée de s'installer de ce côté-ci du Rhin : faciliter les relations avec les clients français, développer le partenariat avec SAP France et s'affranchir des difficultés de recrutement (faire venir des Français à Fribourg reste difficile). Selon Christian Haller, "l'objectif est de rentrer dans la liste des partenaires dont l'expertise est validée par SAP France", liste que la filiale prévoit de publier l'année prochaine.

Sujets connexes: SSII, VOIR TOUTES LES RUBRIQUES

Réagir à cet article Commentaire

Partager
Commentaires

    Résultats

    Participez à la discussion

    Tous les champs sont obligatoires. Les commentaires apparaîtront sous l'article.