Avec OnTap 8.2, NetApp veut convaincre ses clients d'adopter le mode cluster de ses baies

Actualites

Avec OnTap 8.2, NetApp veut convaincre ses clients d'adopter le mode cluster de ses baies

Christophe Bardy

A la fin du mois de juin, NetApp a officialisé la disponibilité d’OnTap 8.2, la dernière mouture de son système d’exploitation de stockage, qui motorise l’ensemble des baies FAS. En bêta chez certains clients depuis le début de l’année, OnTap 8.2 est entré en RC1 au mois d’avril et est désormais disponible pour l’ensemble de ses baies. La nouvelle mouture d’OnTap met l’accent sur la haute disponibilité et la continuité d’activité avec notamment de nouvelles fonctions permettant le remplacement à chaud de contrôleurs au sein d’un cluster de baies FAS. Côté fonctionnel, le nouvel OS apporte aussi le support de SMB 3.0 et d’ODX dans les environnements Windows Server 2012, apporte le support de SnapVault dans les environnements en cluster et étend les capacités de déduplication. Pour ce qui est des fonctions cluster, la première évolution est le support en mode SAN d'environnements allant jusqu’à 8 nœuds, contre 6 auparavant – la limite pour les clusters délivrant des services NAS étant toujours fixée à 24 nœuds. Mais l'innovation la plus importante dans le mode cluster d’OnTap est sans doute l'arrivée du concept de Storage Virtual Machine qui permet de découper un cluster en de multiples entités logiques vues comme des baies autonomes par les différents locataires ou « tenants ».  Ces locataires peuvent être des services d’entreprises, des entreprises (dans le cadre d’un cloud) ou des applications. On peut ainsi, par exemple, créer une SVM dédiée à fournir des services de stockage à une machine virtuelle particulière. Ce concept de SVM est particulièrement intéressant car chaque entité logique peut se voir attribuer des paramètres de qualité de service propres. On peut ainsi définir des seuils de performance par SVM (en nombre d’IO ou en bande passante). [caption id="attachment_43118" align="aligncenter" width="485"]

Le principe des SVM dans le nouveau Ontap 8.2 Le principe des SVM dans le nouvel Ontap 8.2[/caption] Les SVM ont aussi un rôle à jouer dans la haute disponibilité des services de stockage. Ainsi, il est possible dans un cluster de décommissionner un contrôleur de stockage à chaud en transférant ses fonctions dans une SVM située sur un autre contrôleur. Il est par exemple possible, désormais, de décommissionner un contrôleur d’une paire en haute disponibilité pour le remplacer par un contrôleur plus moderne (OnTap 8.2 supporte désormais la création d'une paire de contrôleurs HA au sein d’une baie avec deux contrôleurs qui ne sont pas de la même famille). Il est aussi possible de réallouer des agrégats à chaud. Autant de fonctions nécessaires pour assurer des opérations de maintenance ou de migration non disruptives au sein d’un cluster. Comme l’explique Eric Antibi, le directeur technique de NetApp France, il devient de plus en plus difficile dans les grandes organisations de trouver des fenêtres de temps pour effectuer des maintenances sur les systèmes de stockage. Ces derniers sont en effet utilisés par de multiples applications qui souvent ne peuvent être arrêtées en même temps. Il n’est ainsi pas rare de devoir attendre 6 à 9 mois pour pouvoir trouver une fenêtre acceptable par l’ensemble des utilisateurs. En permettant d’effectuer la plupart des opérations de maintenance sur le cluster sans avoir à l’arrêter, NetApp estime retirer une importante épine du pied de ses clients.

Le support des derniers protocoles Microsoft Quatre mois après EMC, NetApp se met aussi à la page des derniers protocoles Microsoft en apportant en mode cluster le support de SMB 3.0, la dernière mouture du protocole de partage de fichiers en réseau de Microsoft, et celui d’ODX, une API permettant le transfert aux baies de certaines fonctions de stockage (à l’instar des API VAAI de VMware). Concrètement, le support de SMB 3.0 va permettre à NetApp de doper les performances des services de partage de fichiers Microsoft, mais aussi de créer des architectures virtuelles fonctionnant sous Hyper-V 3.0 et basées sur SMB 3.0 (de la même façon que le constructeur propose déjà des architectures de référence vSphere basée sur NFS). On devrait ainsi prochainement voir apparaître des architectures FlexPod basées sur SMB 3.0. ODX va quant à lui accélérer de façon drastique les opérations de clonage de VM, un point notamment important dans les environnements VDI. Notons au passage que les « infinite volumes » de NetApp sont désormais supportés en mode SMB (jusqu’alors, le support était limité à NFS) et permettent désormais de gérer des volumes géants allant jusqu’à 20 Po. Terminons en signalant que les appliances virtuelles de stockage de la marque seront aussi prochainement proposées avec OnTap 8.2, ce qui permettra par exemple de constituer des clusters virtuels.


Réagir à cet article Commentaire

Partager
Commentaires

    Résultats

    Participez à la discussion

    Tous les champs sont obligatoires. Les commentaires apparaîtront sous l'article.