Luiz - Fotolia

Cloud : ce qu’il faut attendre de 2016

Acquisitions clés, montée en puissance des conteneurs, le marché du Cloud a bouillonné en 2015. Mais à quoi faut-il s’attendre en 2016 ?

Le marché du Cloud a connu des hauts et des bas en 2015. De quoi s’interroger sur la teneur de 2016 et d’observer de près les prédictions pour l’année à venir. Les fournisseurs de Cloud, comme VMware et Google par exemple, se sont alliés avec la volonté d’aller chercher le roi du secteur, AWS. Autre modification du paysage du Cloud, le rachat d’EMC par Dell, évidemment alors que ces deux acteurs de l’IT historiques tentent de se transformer en mettant l’accent sur le Cloud. Sans parler des conteneurs et de l’Open Source en général, à la base de toutes les discussions sur le Cloud en 2015 ; OpenStack en filigrane.

Avec tous ces changements en 2015, à quoi faut-il donc s’attendre en 2016. Nos confrères de SearchCloudComputing (groupe TechTarget, propriétaire du MagIT) ont ont posé deux questions à leurs experts :

1 – A quels gros changements vous attendez-vous en 2016 ?

2 – Quelles technologies Cloud ou fournisseurs vont régresser en 2016 ?

Jim O’Reilly

Pris de court par le service d’archivage Nearline de Google, Amazon devrait lancer un nouveau service de stockage et provoquer une baisse de prix de l’archivage dans le Cloud. La guerre des prix des fournisseurs de Cloud devrait bien se poursuivre en 2016, mais à un rythme moins effréné. AWS supporte désormais Microsoft Azure Directory, longtemps limité à Azure. Cela devrait contribuer à accroître le nombre de migrations vers AWS. D’autant plus, avec des prix attractifs. En retour, cela pourrait bien conduire à une guerre des fonctions et des prix entre les deux, Microsoft et AWS.

Le Big Data sera aussi une cible pour les fournisseurs de Cloud, et surtout Google, qui a bien intégré les enjeux du Big Data avec son moteur de recherche.

Logiquement, les entreprises vont aussi accroitre leur adoption du Saas et des applications accessibles dans le navigateur, poussées par le besoin d’agilité, d’aligner leur processus sur les terminaux mobiles, accélérant la fin du PC.

Autre point clé, les entreprises devraient aussi admettre que la sécurité du Cloud est suffisamment performante. Autrement dit, il faut s’attendre à ce que davantage d’entreprises migrent leurs applications dans le Cloud, même si cela se fera d’abord au compte-goutte.

Côté technologies, la guerre des prix entre les géants du Cloud positionnera IBM, VMware et Rackspace dans une position inconfortable. Il faut s’attendre à ce qu’un gros acteur jette l’éponge. 

Enfin, avec la capacité des conteneurs à augmenter le nombre de VM sur un serveur, les fournisseurs de Cloud vont inévitablement réduire leurs achats de hardware. Conséquence, 2016 devrait être une année difficile pour les fabricants du secteur.

Paul Korzeniowski

Mes prédictions en matière de Cloud sont que les achats de services Cloud, ceux cachés à la DSI (Shadow IT), vont diminuer et avoir un impact sur 2016. Les départements métier vont de plus en plus prendre conscience qu’ils ne peuvent pas proposer de services et la couche d’administration nécessaires pour supporter les applications. L’IT devrait ainsi mieux collaborer avec les métiers pour déployer et supporter les services Cloud. Au final, cela devrait davantage impliquer les DSI dans les achats de services Cloud des entreprises, avec la sécurité et l’administration adéquates.

Le développement des services de courtages de Cloud va aussi se poursuivre, et ceux-ci vont continuer d’évoluer. Ils se comporteront moins comme un service intermédiaire qui permet de choisir des services Cloud pré-configurés, mais davantage comme un outil d’intégration de plusieurs services Cloud – cela devrait devenir une priorité des DSI.

La consolidation du marché du Cloud devrait également se poursuivre. Les gros fournisseurs comme AWS, Microsoft, Google, IBM et Oracle vont chercher à combler les trous dans leurs catalogues et piocher pour cela dans l’écosystème de start-ups Cloud. 

David Linthicum

L’accent sera mis sur la gestion du Cloud, la sécurité et la gouvernance.  Alors que jusqu’alors les entreprises en étaient à sélectionner le bon fournisseur, elles vont désormais chercher  la meilleure méthode pour l’opérer. Les pièces manquantes comme l’administration et la gestion de la facture à l’usage vont devenir plus importantes. Conséquence, les entreprises vont se tourner vers les offres tierces, ou pousser les fournisseurs en place à regarder dans cette direction.

En 2016, la montée en puissance des conteneurs va se poursuivre. Même si ceux-ci ne sont pas nouveaux, leurs écosystèmes, eux, vont s’étoffer. L’ensemble des systèmes Cloud va de plus en plus s’adosser aux conteneurs et cibler leur dimensionnement. La sécurité et la gestion de ces conteneurs seront aussi un élément clé. 

Les grands acteurs du secteur, comme Oracle, SAP, Hewlett Packard Enterprise et même IBM, devraient laisser peu à peu de côté les services Cloud cœur, pour adopter une stratégie plus défensive. Il faut aussi s’attendre à plus de méga-deals, comme celui entre Dell et EMC. 

Tom Nolle

D’abord, 2016 sera l’année du changement pour les opérateurs de Cloud. Certains d’entre eux vont revoir à la baisse leurs offres et d’autres les étendre. Il est ainsi probable que la plupart de ces évolutions prennent racine en dehors des US. En Europe, presque la moitié des opérateurs vont étendre leurs investissements Cloud et commencer à collaborer avec des éditeurs pour favoriser l’hébergement Saas.

Les prix du Iaas vont aussi commencer à se stabiliser, les acteurs du secteur comme AWS étant parvenus à faire converger coûts et revenus. Azure va poursuivre sa progression, mais devra batailler avec les offres de Paas Linux d’Amazon ou Google ainsi que celles d’acteurs plus petits. Sur le segment Saas, les fournisseurs de Cloud d’infrasructure devraient donc s’allier avec davantage d’éditeurs.

Les technologies de conteneurs comme Docker vont devenir de plus en plus populaires. Amazon et Google devraient tous deux mettre en avant des services reposant sur les conteneurs. Enfin, tous les fournisseurs de Cloud vont aussi étendre leurs offres en matière de bases de données, de services de workflow, de ecommerce ainsi que celles liées à l’Internet des Objets.

 

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

0 commentaire

Le plus ancien 

Mot de passe oublié ?

Pas de problème ! Merci d'entrer votre adresse e-mail ci-dessous. Nous vous enverrons un email contenant votre mot de passe.

Votre mot de passe a été envoyé à :

- ANNONCES GOOGLE

Close