Jr Casas - Fotolia

Revue de presse : les brèves IT de la semaine (19 mai)

Data : Orange veut l'ESN Business & Decision - IaaS français : Outscale s'étend en Asie - GDPR : DPO, un poste de moins en moins IT (Joblift) - Rachat de Statistica : Tibco vise le Big Data de l'IoT - Et MarkLogic changa de positionnement - Bases Cloud : Google et Microsoft donnent dans le très massivement distribué - SAPPHIRE 2017

LeMagIT revient chaque vendredi sur les actualités qui animent l'écosystème IT. Voici les six brèves de notre revue de la semaine.

Tibco vise le Big Data de l'IoT en rachetant Statistica

Tibco va racheter Statistica pour compléter son offre BI. Le rachat ajoutera des capacités "d'analytiques avancées" à son Spotfire pour l'adapter aux Data Scientists et autres statisticiens de formation.

L'éditeur explique que les outils de Statistica lui permettront également de mieux "tirer du sens" des grandes quantités de données générées par l'IoT en leur appliquant des algorithmes de Machine Learning.

Ce Machine Learning et d'autres techniques de Deep Learning (réseaux neuronaux) devraient également "infuser" toutes les offres de l'éditeur pour rendre l'analytique avancée (et donc complexe) plus accessibles aux métiers.

Le montant du rachat n'a pas été communiqué.

Statistica appartient aujourd'hui - et jusqu'à la finalisation de la transaction - aux fonds Elliott Management et Francisco Partners. Ces deux fonds avaient racheté la branche "logiciel" de Dell en juin 2016, après la fusion Dell EMC. Il ne leur a pas fallu plus d'un an pour trouver un repreneur (avec à la clef, on l'imagine, une confortable plus-value). Dell avait acquis Statistica en 2014.

Data : Orange veut l'ESN Business & Decision

L'opérateur a jeté son dévolu sur Business & Décision, une société cotée sur Euronext qui tutoie le top 20 des ESN française.

Le but pour Orange est de "renforcer le leadership d’Orange Business Services (NDR : sa branche services B2B) en tant qu’opérateur et intégrateur de services de données en France et à l’international".

Business & Decision est un spécialiste de l'intégration de systèmes, de la Business Intelligence (BI), du CRM, et de l'e-Business (et de toutes les données qu'il génère). De son côté, OBS est aujourd'hui un spécialiste du réseau (acheminement des données) et de l'hébergement (stockage des données). Cette acquisition lui permettrait donc d'ajouter une troisième corde à son arc et d'avoir une gamme quasi complète sur la "Data".

Orange déboursera 62,5 millions d'euros pour Business & Décision si son offre aboutit.

GDPR : DPO, un poste de moins en moins IT

Selon le site d'annonces Joblift, il y aurait eu moins de 300 offres d'emploi pour le poste de Data Protection Officer en 2017 alors que, GDPR oblige, il s'agit d'un poste obligatoire dès 2018. Le DPO tend à remplacer la demande pour les CIL (Correspondant Informatique et Libertés). Ce qui n'est pas sans conséquences sur les compétences.

"Dans les faits, même si les fiches de postes se ressemblent parfois, seules 51% des offres de CIL demandent des diplômes de droit (contre 75% pour le DPO). Les missions du CIL sont plus opérationnelles et moins stratégiques".

Enseignements à retenir : les profils IT sont donc de moins en moins en charge de la question alors que ce sont des solutions techniques qui sont en jeu, et les recrutements sont encore timides (au profit de promotions internes ?).

Joblift note néanmoins que depuis le début 2017, le nombre d'offres de DPO a déjà dépassé celui de la totalité de 2016.

IaaS français : Outscale s'étend en Asie

Le spécialiste du Cloud B2B Outscale continue sa croissance internationale. Après les Etats-Unis il y a trois semaines, le "IaaS souverain" (qui proposera bientôt un PaaS) fortement épaulée par Dassault a annoncé ce mercredi une nouvelle implantation en Asie (la 3ème).

Tout comme son arrivée dans la Silicon Valley visait à accompagner ses clients français dans leurs aventures américaines, ce nouveau datacenter à Hong-Kong veut "permettre à ses clients en Chine (Start-ups et Editeurs de logiciels) d’être au plus près de leurs clients (pour plus de disponibilité des ressources)".

Avec deux datacenters en Chine, quatre aux Etats-Unis et trois en France, Outscale compte désormais dix points de présence dans le monde. Pas mal pour un acteur français qui veut se faire sur une place (de "niche" mais réelle) sur un

 secteur ultra-dominé par des géants américains. A noter, néanmoins, qu'il s'agit d'une présence via Equinix.

MarkLogic change de positionnement

Avec la sortie de la version 9 de sa base NoSQL, MarkLogic se positionne désormais comme un "hub de données opérationnel" et un "unificateur de données et de silos".

En bref, proposer une vision unifiée des données sans passer par les douloureuses phases d’intégration effectuées par différents outils.

"Les entreprises ont besoin d’une technologie qui leur permet de s’affranchir de leurs silos et de créer de l’intelligence entre toutes ces données. Aucune base de données n’est capable de le faire ; il faut une plateforme pour cela", explique Laurent Vidal, directeur du bureau France de MarkLogic, au MagIT.

ce nouveau positionnement de hub de la donnée d’entreprise est qualifié d’intéressant et de différentiateur" par le cabinet d’études Gartner.

Base Cloud distribuées : Google et Microsoft rebattent les cartes

En annonçant cout sur cout des bases très massivement distribuée - et qui assurent réellement la cohérence des données - les deux géants du cloud que sont Google et Microsoft ont fait passer les DBaaS dans une autre dimension.

Avec Spanner, Google résout l’un des problèmes clé des bases SQL : la réplication à très grande échelle. Avec ce service, les données restent cohérentes même si de nombreux utilisateurs génèrent des transactions simultanées et qu'ils se connectent à plusieurs datacenters aux deux extrémités de la planète. Pour y arriver, Cloud Spanner s’appuie sur des algorithmes de consensus entre tous les nœuds distribués, sur une horloge atomique et sur des récepteurs GPS installés sur le réseau Google.

Spanner avait été annoncé en février mais n'est disponible que depuis cette semaine. Semaine où Microsoft a également présenté Cosmo DB, un prolongement de sa DocumentDB dopé aux API graphes et clé-valeur, mais avec 5 niveaux ajustables en matière de cohérence de données (la cohérente forte est supportée).

On attend les réactions de la concurrence (AWS, IBM et Oracle).

Et aussi : SAPPHIRE 2017 (SAP)

SAPPHIRE 2017 : « SAP a désormais éliminé les zones grises sur les accès indirects »

SAPPHIRE 2017 : Leonardo, une pièce désormais centrale de la transformation des entreprises

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close