SAPPhire 2017 : Leonardo, une pièce désormais centrale de la transformation des entreprises

SAP a étendu le spectre de Leonardo, qui jusqu’alors se cantonnait au monde IoT de l’éditeur. Il s’agit désormais de l’ancrer dans la transformation des entreprises et de le porter vers le Machine Learning et la Blockchain.

Avec son édition 2017 de SAPPhire, sa grand-messe annuelle du 16 au 18 mai à Orlando, SAP veut pousser ses clients à accélérer leur transformation numérique. Après avoir construit un portefeuille très élargi à coup de rachats ou de développements maisons, l’éditeur allemand se pose en acteur clé de la transformation numérique des entreprises, mais semble estimer que les choses ne bougent pas suffisamment rapidement.

Bill McDermott, PDG de SAP, a insisté sur ce point dans un discours d’ouverture baptisé « the urgency of doing » - autrement dit, demain il sera trop tard pour les entreprises, nombreuses, qui n’auront pas pris le virage digital.

Tout concourt donc désormais à favoriser le saut des entreprises. Qui rêvent d’y aller à en croire SAP. L’éditeur explique que 72% des patrons interrogés estiment que les 3 prochaines années seront plus importantes pour leur activité que les 50 dernières…

Michael Dell de chez Dell, qui vient de conclure l’une des acquisitions les plus importantes du secteur IT avec le rachat d’EMC et Diane Greene de chez Google Cloud Platform, sont venus rejoindre Bill McDermott pour confirmer : les infrastructures permettent déjà de profiter de manière simple des potentiels développés par les éditeurs et les données sont au cœur des développements futurs. 

Simplification de la politique tarifaire – surtout dictée par le conflit latent opposant SAP à ses clients autour des accès indirects - ; élargissement du portefeuille Leonardo au-delà de l’IoT pour en faire la plateforme de digitalisation des entreprises de l’éditeur ; partenariat approfondi avec Google qui verra S/4Hana optimisée pour sa plateforme Cloud (un mouvement loin d’être neutre pour un acteur longtemps réputé proche de Microsoft) ; accès multicloud à SAP Cloud Platform… SAP se montre donc décidé à dicter en souplesse son agenda aux entreprises clientes.

SAP Leonardo, le cœur du tout numérique en entreprise

SAP Leonardo est donc d’ores et déjà la grande annonce de cette édition 2017.Présenté en début d’année sous un angle IoT pour le secteur industriel, Leonardo monte en grade et doit désormais être considéré comme l’une des pierres angulaires de la transformation numérique des entreprises. SAP Leonardo devient donc un Digital Innovation System rassemblant des solutions d’IoT bien sûr, mais également de Machine Learning, d’analyse ou de Blockchain, le tout porté sur SAP Cloud Platform et associé à une offre de services méthodologiques orienté « design thinking » pour aider à résoudre les problèmes et à révéler les potentialités.

Outre l’IoT donc, poussé depuis février dernier, Leonardo comprend désormais Machine Learning Foundation, un environnement de développement pour apps intégrant de l’intelligence, mais également un jeu d’outils prêts à l’emploi sur des lignes fonctionnelles spécifiques comme la finance, le marketing ou la relation et l’expérience clients. 

De plus, les premiers pas de l’offre Leonardo ont conduit SAP à simplifier son approche avec la création d’un Industry Accelerators comprenant 4 offres packagées à prix fixe permettant de démarrer un projet IoT rapidement. Une offre intégrant une part de service avec une méthodologie de design thinking permettant de déboucher concrètement en huit semaines. Quatre secteurs sont concernés par cette offre : la distribution, les fabricants de biens de consommation, l’industrie bien sûr et le sport et spectacles.

Toujours pour inciter les entreprises à basculer, SAP a choisi Deloitte pour l’accompagner comme partenaire privilégié sur les offres Leonardo.

Enfin, la modélisation 3D est également au programme - sur la base du rachat de Fedem Technology, entreprise norvégienne spécialisée dans l'analyse technique avancée. Elle développe des logiciels pour la simulation dynamique multicorps et le calcul de la durée de vie des structures et des systèmes mécaniques sous l'influence de charges complexes. Tout l’enjeu en toile de fond de l’IoT. Leonardo présente ces fonctions sous le nom de Digital Twin.

Mis en avant comme une solution plus que comme un grand bon technologique, SAP Leonardo est avant tout conçu pour permettre une mise en œuvre simple et rapide d’une approche IoE (Internet of Everything) – devenue stratégique depuis l’automne

Reste que Bill McDermott – qui cherche à responsabiliser les entreprises – sait bien que les clients sont maitres des horloges et doivent avoir une perception plus claire des gains et des risques avant de se lancer. Pour lui, « SAP propose des outils aux potentiels incroyables mais c’est aux utilisateurs de prendre leur destin technologique en main. Les données sont l’ADN de l’entreprise, SAP va devenir le séquenceur universel ».

 

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close