Les Guides Essentiels

Comment moderniser ses applications : les quatre axes de travail

Une sélection d'articles établie par nos rédacteurs pour vous donner une perspective complète de ce sujet.

Gartner : 3 approches pour mettre en place DevOps en entreprise

Une note de recherche de Gartner identifie trois méthodes pour tenter d’accélérer les processus de lancement d’applications dans les entreprises via DevOps. Equipe dédiée, optimisation des processus et standard d’assurance qualité peuvent être combinés.

Sans méthodologie et structuration précise, comment les entreprises peuvent mettre en application les mécanismes agiles de DevOps ? David Paul Williams et Ed Holub, deux analystes du cabinet d’étude Gartner tentent de formuler une réponse structurée dans une note de recherche publiée en février que s’est procurée LeMagIT.

Dans leur document, si les analystes rappellent que depuis 2013, le DevOps progressait dans les préoccupations des entreprises, sa mise en place relève plutôt de parcours du combattant. Pourquoi ? Gartner identifie 3 principales difficultés. Le fait de tenter de raccourcir les cycles de lancement des applications en réduisant les écarts entre développements et exploitation « oblige en effet les entités informatiques à trouver et former le personnel à de nouvelles compétences et de nouveaux comportements pour atteindre cet objectif ».

Autres difficultés : la nécessité pour l’entreprise de disposer une culture de communication et de collaboration efficaces entre les équipes en charge du développement et de la production, note le cabinet. Et ce, alors qu’historiquement, ces deux mondes ont volontairement été éloignés. Enfin, et c’est un point important, DevOps vient rompre avec les styles de release traditionnels et les approches organisationnelles de l’IT, à savoir très en silo. D’autant que sans méthode, cela revient à faire entrer des ronds dans des carrés.

Une équipe DevOps multi-compétences

A partir d’un sondage réalisé auprès d’entreprises, David Paul Williams et Ed Holub ont alors identifié trois approches : une approche qui reste centrée sur la mise en place d’un équipe DevOps dédiée, une seconde sur l’adaptation des processus internes qui convient de caler sur l’accélération de processus de lancement d’applications, et une troisième qui quant à elle consiste à appuyer sur les standards d’assurance qualité. Enfin, une 4e option est aussi mise en valeur : c’est justement qu’il n’y a pas qu’une seule méthode, mais bien une combinaison de méthodes pour mettre en place DevOps – l’association des bribes de 3 approches est une solution envisageable, conclut finalement les analystes.

Cette première approche – création d’une équipe DevOps – vise à favoriser la collaboration pour faire émerger une pratique de lancement de bout-en-bout. Cette équipe consiste « à faire progresser les applications et leurs paramètres de configuration associés le long du processus DevOPs, qui prend en charge le cycle de vie des applications à travers une chaîne d’outils DevOps », précise la note de recherche.

Cette équipe est généralement composée de profils qui comprennent l’essentiel des compétences : développement d’applications, opérations IT, tests et architecture. Leur rôle : « Si l’approche de l’équipe connaît le succès, c’est parce que, aujourd’hui, les développeurs codent non seulement l’application, mais aussi les paramètres spécifiques. » Au final, le succès de cette approche est d’accompagner les membres de cette équipe à briser la démarche traditionnelle  en silo « pour se focaliser sur l’approche DevOps et les attributs qui favorisent une livraison continue ». Gartner pense qu’un changement dans  les métriques et mesure d’efficacité peut aider en cela.

Une équipe centrée sur l’adaptation des processus

La seconde approche, centrée sur les processus, consiste à dépasser les principes ITIL ou CMMI ; ceux-ci restant toutefois spécifiques à chaque phase. « Des processus individuels de lancement sont développés spécifiquement en fonction de l’équipe (développement ou infrastructure), de l’application (SAP ou autre) ou même de l’environnement (développement, test ou assurance qualité). » Gartner recommande dès lors d’élaborer « un processus global de gestion des lancements qui inclut la contribution des parties prenantes de tous les domaines de l’entité informatique ». Et ce supporter par des SLA, ajoutent encore les analystes. En résulte alors la mise en place d’un responsable du processus de lancement principal dont la mission est d’assurer la liaison avec l’ensemble des groupes.

Garantir l’assurance qualité

La 3e approche consiste enfin à mettre en place une équipe pour suivre les changements qui se produisent tout au long du cycle de vie des applications. « Son rôle est de gérer et de produire les artefacts des applications, ainsi que de fournir les environnements d'applications (parfois qualifiés de plateforme "interne" en tant que service ou infrastructure en tant que service plus logiciels), où elle fournit le code binaire pour le middleware et, dans certains cas, déploie et configure les bases de données, c'est-à-dire, en substance, toutes les couches de l'application à travers tous les environnements (développement, tests, transit, pré-production et production) », précise Gartner.

Mais au final, il n’existe aucune solution universelle pour mettre en place une démarche DevOps en entreprise. « Concentrez-vous sur le potentiel relatif de diminution du cycle de livraison en fonction des contraintes de l’entreprise lors de la sélection d’une approche qui produira les résultats souhaités », concluent les deux analystes. 

Dernièure mise à jour de cet article : mars 2016

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Les Guides Essentiels

Comment moderniser ses applications : les quatre axes de travail

0 commentaire

Le plus ancien 

Mot de passe oublié ?

Pas de problème ! Merci d'entrer votre adresse e-mail ci-dessous. Nous vous enverrons un email contenant votre mot de passe.

Votre mot de passe a été envoyé à :

- ANNONCES GOOGLE

Close