asmati - Fotolia

L’essentiel sur IBM Bluemix

Le Paas d’IBM, Bluemix, renferme un catalogue d’APIs, des points d’intégration avec des composants Open Source ainsi que des outils DevOps. Le tout prêt pour le développement d’applications d’entreprise.

Cet article traite de

PaaS

Bâti sur Cloud Foundry, un Paas Open Source aujourd’hui clé pour le marché, Bluemix, le Paas d’IBM, ainsi que la kyrielle d’APIs qu’il héberge conviennent à nombre de projets de développement.

Le caractère naturellement ouvert de la plateforme donne accès à de multiples possibilités d’intégration, mais aussi en fait une plateforme centralisée et flexible pour le développement d’applications en Java, Swift et Node.JS par exemple.

 Bluemix est décliné en 3 versions. Bluemix Public est, comme son nom l’indique, une offre essentiellement Cloud. Bluemix Dedicated cible les déploiements de Cloud privé sur des serveurs dédiés supportés par IBM. Bluemix Local correspond à la déclinaison sur site du Paas.

Bluemix : fonctions et outils

Les fonctions premières de Bluemix sont celles portant sur le développement d’applications grâce à des outils flexibles et au travers d’une interface utilisateur unifiée. Bluemix permet par exemple à IBM de proposer un service Saas d’intégration et de distribution continue. Ce produit, nommé Bluemix DevOps Service, comprend GitHub Enterprise, donne accès à des outils de programmation et de sécurité. Grâce à ce partenariat et intégration avec GitHub, les utilisateurs de Bluemix Dedicated ont la capacité de limiter le poids de l’application sur l’infrastructure, en consolidant le code et les déploiements.

Les fonctions de développement portent sur des capacités de tests unitaires automatisés et des outils de scripting, ainsi que d’autres portant sur l’agilité pour suivre les avancés d’un projet et assigner des tâches. Bluemix propose aussi des outils pour déployer des applications de façon incrémentale. Cela permet d’ajuster finement les apps avant leur finalisation.

Pour favoriser la personnalisation et la flexibilité, le Paas d’IBM embarque un grand nombre d’APIs, telles que celles liées au langage naturel de Watson ou au speech-to-text. Le catalogue d’APIs s’étoffe régulièrement, avec des orientations vers l’IoT et l’analytique par exemple. Au sein de ces catalogues, les utilisateurs trouveront un accès à des communautés : langages de programmation, développement d’applications mobiles et applications en conteneurs y sont présents.

Avec l’acquisition de Cleversafe, IBM a renforcé la sécurité de sa plateforme en y ajoutant par exemple des possibilités de chiffrement. Cela permet également à Big Blue de favoriser les déploiements hybrides pour les entreprises encore frileuses.

Bluemix : tarification et support

La tarification de Bluemix varie en fonction des besoins véritables de l’entreprise et du projet. Toutefois, il existe un tronc commun :

  • Une version d’essai de 30 jours donne accès aux fonctions cœur de Bluemix et à 2 Go de mémoire d’exécution et de conteneurs.
  • Une option à la demande (Pay-as-you-go) comprend 0,5 Go gratuit de mémoire d’exécution et de conteneurs et un grand nombre de services. Le tarif est calculé selon les ressources utilisées.
  • Le modèle à l’abonnement. Celui-ci peut être personnalisé en fonction des projets mais repose sur une facturation fixe mensuelle.
  • L’option Cloud privé démarre à 7 100$ mois pour une édition Standard. Une version Entreprise commence à 9 800$ par mois (768 Go de mémoire et 7,2 To de stockage).

IBM propose également un calculateur de coûts, qui permet d’ajuster certains paramètres comme le nombre d’instances, l’usage des données et le nombre d’utilisateurs. Cela permet d’estimer le montant de la facture mensuelle.

Côté support, plusieurs options s’offrent aux utilisateurs.

Les éditions Free et Basic sont gratuites et sont proposées avec les modèles à la demande et à l’abonnement, respectivement. Ils sont plutôt recommandés pour les projets hors-production qui ne demandent pas d’avoir des temps de réaction rapides.

L’édition Standard, inclus dans Bluemix Dedicated et Local, est recommandée pour les environnements où tournent des applications critiques. Elle coûte 200$ par mois ou 10% des frais de Bluemix Public.

L’édition Premium, pour les environnements critiques, comprend un gestionnaire de compte (Client Success Manager) avec 8 heures par semaine de disponibilité. Cette formule est facturée 10 000$ par mois ou 10% des frais de Bluemix Public. Pour passer au support Premium, les clients doivent entrer en contact avec le service commercial d’IBM.

Tous les clients, quelle que soit leur offre de support, ont accès aux ressources en ligne de la Bluemix Developer Community.

Dernièure mise à jour de cet article : mars 2017

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close