Chris Titze Imaging - stock.adob

Office 365 : cinq raisons de choisir un déploiement hybride

Toutes les entreprises ne peuvent pas mettre entièrement leurs applications de collaboration dans le Cloud. Voici 5 raisons qui montrent la pertinence, dans ce cas, d’un déploiement hybride de la plateforme de Microsoft.

Les administrateurs qui ont à gérer de vieilles versions d’Exchange Server ne peuvent pas toujours passer proprement d’un environnement sur site à Exchange Online. Des obstacles réglementaires et techniques rendent difficile, voir impossible, la migration des boites mails vers le Cloud ou l’utilisation d’autres services entièrement hébergés par Microsoft. Un déploiement hybride permet alors d’apporter de la flexibilité et d’éviter toute rupture dans l’exploitation.

Par ailleurs Microsoft a amélioré les fonctionnalités de Exchange Online, de Skype for Business et de Sharepoint Online. A tel point que, dans certains cas, les versions Cloud ont plus de fonctions que les versions sur site. Un déploiement Hybride permet donc également de laisser ses données et ses workload sur site tout en utilisant certains « nouveaux » services Cloud de Microsoft.

Dans tous les cas, la plupart des entreprises choisissent un mode hybride d’Office 365 pour une (ou plusieurs) des 5 raisons suivantes.

1 - L’IT peut migrer à son propre rythme

Une implémentation hybride d’Exchange Online permet au service informatique de migrer les boites mails sans interrompre les services de messagerie existant. De fait, il minimise les répercutions sur l’activité métier.

Les administrateurs peuvent dans ce cas utiliser une console commune unifiée - le Exchange Administration Center - pour gérer les tâches qu'elles soient sur la version sur site de Exchange Server ou sur la version Cloud de Exchange Online.

2 - Les entreprises ne perdent pas les personnalisations qu’elles ont développées pour leur plateforme sur site

Certaines entreprises utilisent des extensions (add-ons) qui sont intimement liées aux versions serveurs de Exchange et de Sharepoint. Ces add-ons maisons ne peuvent la plupart du temps pas être migrés vers le Cloud.

Mais du fait que les versions sur site et Cloud des applications de Microsoft peuvent coexister, les clients peuvent continuer à utiliser des outils tiers, ainsi que le code qu’ils ont développé pour leurs besoins métiers particuliers et qui tournent sur leur infrastructure - alors que dans le même temps, les workloads «génériques » peuvent eux être transférés sur le Cloud.

3 - Le service informatique peut garder des applications particulières sur site

Une des préoccupations les plus courantes d’une migration vers un Cloud public concerne la manière de gérer les applications qui doivent impérativement rester sur site - comme Skype for Business Enterprise Voice ou les données confidentielles dans Sharepoint. Pour Skype, des entreprises peuvent être contraintes, contractuellement, avec un fournisseur de réseaux qui exige un matériel particulier et/ou une version localisée sur site de l’outil.

Avec l’hybridation il est possible de garder ces applications dans le datacenter et de passer les autres en SaaS.

4 - Être conforme à la réglementation et aux cahiers des charges en matière de sécurité

Microsoft continue à passer, et à obtenir, de nombreuses certifications réglementaires pour son Cloud. Néanmoins, il existe encore de nombreuses exigences légales ou de reportings internes qui empêchent les entreprises de migrer toutes leurs données vers Office 365.

Par exemple, certains gouvernements exigent que les sociétés qui ont plusieurs filiales dans le monde gardent des déploiements sur site pour les utilisateurs qui résident dans certains pays. Ces exigences impliquent que les entreprises doivent garder une partie de leurs données - tels que les emails, les données gérées par Sharepoint ou le RTC - dans le pays.

5 - Certaines fonctionnalités ne sont disponibles qu’en mode hybride

Un déploiement hybride d’Office 365 permet aux entreprises d’utiliser des services Cloud qui s’intègrent spécifiquement avec Exchange sur site.

Par exemple, il existe nombre de fonctionnalités dans Office 365 pour protéger les emails et les archives qui ne sont disponibles que pour et quand Exchange est configuré en mode hybride.

Dernièure mise à jour de cet article : octobre 2017

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close