ra2 studio - Fotolia

Liquidware aide le passage au DaaS en surveillant l'expérience utilisateur

Migrer ses postes de travail virtuels dans le Cloud est complexe. Liquidware simplifie la supervision et aide ainsi à anticiper d'éventuelles difficultés.

Lorsque la DSI d’un éditeur et organisateur d’événements internationaux majeur ont décidé de migrer leurs postes de travail physiques et virtuels dans le Cloud, ils ont rapidement réalisé qu’ils ne pourraient pas le faire seuls.

Début 2016, Informa avait équipé plus d’un millier de collaborateurs de postes virtuels Citrix. Alors que le chiffre a progressé, les postes et l’infrastructure les supportant sont devenus de plus en plus difficiles à administrer. « La complexité est le principal ennemi dans l’IT », explique Martin Van Nijnatten, responsable de l’informatique de l’utilisateur final chez Informa. Et sa réduction fut « l’argument clé du passage du VDI au desktop en mode service (DaaS) ».

Mais dans le même temps, l’expérience utilisateur du VDI s’était dégradée : « il y a un grand écart entre postes physiques et virtuels », relève Peter McNamara, ingénieur VDI sénior chez Informa. Pour lui, « l’expérience utilisateur n’est pas la même ».

L’équipe chargée de l’informatique de l’utilisateur final a alors décidé de passer à l’offre DaaS d’Amazon, WorkSpaces. La clé de cette migration a été Liquidware, dont les outils – et tout particulièrement ceux de surveillance de l’expérience utilisateur – ont permis d’identifier les problèmes potentiels et fourni les capacités d’administration nécessaires aux nouveaux postes et aux applications Cloud : avec WorkSpaces, « il n’y a pas les outils que proposent nativement Citrix et VMware », relève ainsi McNamara. Un manque comblé par les outils de Liquidware.

Une supervision proactive

Après avoir retenu AWS, Informa s’est penché sur plusieurs solutions de gestion des postes de travail virtuels et de supervision de l’expérience utilisateur pour accompagner ses efforts de migration. L’entreprise a considéré RES Software (récemment racheté par Ivanti), Unidesk (racheté par Citrix), FSLogix, et donc Liquidware.

C’est ce dernier qui l’a remporté à l’issu d’un démonstrateur réalisé courant 2016. Son offre Essentials Bundle – qui regroupe Stratusphere pour l’expérience utilisateur, ProfileUnity pour la gestion de l’environnement utilisateur, et FlexApp pour la stratification applicative – s’est montré prompte à répondre au besoin, sans être particulièrement complexe à exploiter. En fait, explique MacNamara, il a fallu moins d’une journée pour mettre en place Stratusphere, disponible sous forme d’appliance virtuelle sur la place de marché d’Amazon.

L’outil de supervision de l’expérience utilisateur a tout de suite apporté de premiers bénéfices, identifiant les applications susceptibles de causer de problèmes à l’occasion de leur migration dans le Cloud. L’impact de l’antivirus de McAfee sur les performances des postes virtuels, par exemple, aurait été trop important pour WorkSpaces. Fortes de cette information, les équipes IT d’Informa ont pu traiter la question en amont de la migration : « c’est devenir proactif au lieu d’être réactif », souligne van Nijnatten.

Informa a aussi utilisé les informations produites par Stratusphere pour dimensionner précisément son déploiement Amazon WorkSpaces et provisionner les ressources suffisantes afin d’éviter des performances décevantes. La fonctionnalité ProfileDisks de Liquidware a en outre aidé à capture les profils utilisateurs des postes physiques et virtuels pour les migrer vers le service DaaS d’Amazon.

Mais Stratusphere s’est montré si convaincant qu’Informa a décidé de l’appliquer aussi à ses postes physiques. Toutefois, van Nijnatten aimerait voir certaines améliorations, comme l’intégration d’algorithmes d’apprentissage automatique : « à ce stade, il faut encore largement tirer soi-même ses conclusions des données produites. Je pense qu’il y a une opportunité à saisir pour apporter plus d’intelligence à leur traitement ».

Un processus en cours

Informa utilise les services d’IaaS d’Amazon de longue date. Et c’est cette expérience qui l’a poussé à choisir WorkSpaces plutôt que les offres DaaS de Citrix et de VMware. Parce que pour van Nijnatten, « Amazon est né dans le Cloud, mais pas Citrix ni VMware ».

La migration n’est toutefois pas à ce jour finalisée. Informa doit encore migrer quelques poignées d’utilisateurs de Citrix vers AWS, et parallèlement, passer de Windows 7 à Windows 10. Et van Nijnatten estime d’ailleurs que ce second chantier, par son ampleur, aurait été particulièrement difficile à gérer avec son infrastructure Citrix : « nous aurions dû concevoir une toute nouvelle infrastructure ».

Son but est en définitive de fournir des postes de travail en mode Cloud non persistants en s’appuyant sur Profile Unity pour offrir aux utilisateurs une expérience consistante : « c’est à cela que nous travaillons aujourd’hui. Pour les utilisateurs puissent ouvrir leur session, avec des réglages et des personnalisations qui les suivent partout ».

Dernièure mise à jour de cet article : février 2018

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close