Manoeuvres sur le marché des études préalables à la virtualisation des postes de travail

Préparer en amont le déploiement de solutions de virtualisation des postes de travail, et assurer ainsi le choix des technologies les plus adaptées aux usages des différentes populations d’utilisateurs de l’entreprise, c’est l’objet d’outils tels que ceux de Liquidware Labs ou de Lakeside Software. Et ce dernier vient de profiter de coups de projecteurs potentiellement annonciateurs d’une bataille plus vigoureuse.

En mai 2010, Liquidware Labs s’était fait remarquer sur Citrix Synergy, notamment par des experts français présents sur l’événement. Sa solution Stratusphere Fit permet d’examiner le SI de l’entreprise en couvrant les postes de travail, le réseau, le centre de calcul, et l’infrastructure de stockage. Avec, pour objectif, de permettre de vérifier si l’infrastructure est prête pour supporter la virtualisation des postes de travail et, surtout, d’aider à déterminer les solutions de virtualisation les plus adaptées aux différents cas d’utilisation. L’éditeur recommande un minimum de 2 semaines de collectes de données avant d’établir le diagnostic. Mais Liquidware Labs n’est pas seul sur ce marché : il doit compter sur la concurrence agressive de Lakeside Software.

Tous deux ont été nommés «Cool Vendor» par Gartner, en 2010 pour le premier et cette année pour le second. Mais Lakeside affiche une stratégie commerciale particulièrement volontaire. Récemment distingué du titre de «Technology Company of the Year» par Automation Alley, LakeSide a annoncé, fin octobre, un partenariat avec Citrix. Dans le cadre de cet accord, Citrix prévoit de licencier en marque blanche, sous le nom Citrix Virtual Desktop Assessment Tool, l’outil SysTrack de LakeSide, concurrent direct d’un Stratosphere Fit. Citrix emboîte ainsi le pas à VMware qui propose, depuis la fin août 2010, un service d’évaluation avant virtualisation des postes de travail, basé sur SysTrack. Début novembre, c’était au tour de HP de retenir SysTrack pour son service HP Client Virtualization, Analysis and Modeling.

Chris Akerberg, Vice-Président Senior de Liquidware Labs en charge des ventes du marketing, reconnaît que le partenariat conclu entre Citrix et LakeSide ne manque pas de pertinence : «les clients Citrix peuvent ainsi évaluer leur environnement et comprendre quels utilisateurs sont les meilleurs candidats pour la virtualisation. [...] Citrix nous a également demandé d’étudier un partenariat propriétaire mais notre méthodologie et notre stratégie commerciale vise le VDI en général, sans préférence pour un fournisseur en particulier. Nous avons donc décidé de rester neutres. Nous continuerons en outre de travailler avec Citrix comme nous le faisons souvent sur des évaluations. Ils n’imposent d’ailleurs pas l’utilisation des outils de LakeSide.»

Mais qu’a donc de si attractif l’offre de LakeSide pour attirer ainsi les partenariats ? Avec une pointe d’ironie, Chris Akerberg, indique que «l’on nous a parfois dit que leurs rapports sont plus jolis». Plus sérieusement, il estime que les rapports de Stratusphere Fit «fournissent des données plus granulaires, avec des données complémentaires sur les temps de réponse de l’infrastructure, des applications, des transactions : nos rapports sont plus complets, plus approfondis avec plus d’indicateurs collectés ». Surtout, «nous enregistrons les performances pour les utilisateurs sur leurs postes physiques puis nous validons son expérience sur son poste virtualisé pour démontrer que les performances sont au moins aussi bonnes en VDI ».

C’est là que Liquidware Labs estime proposer une méthodologie complète, avec un portefeuille couvrant la préparation à la migration et la validation de l’environnement final, en passant par la gestion des profils des utilisateurs. Un module logiciel supplémentaire doit être lancé ce mois-ci pour déterminer les configurations serveurs nécessaires à la virtualisation des postes de travail, les ressources de stockage, et les spécifications des images afin de réduire les coûts. Reste que LakeSide n’est pas inactif sur ce terrain : fin août, l’éditeur a conclu un accord de partenariat avec AppSense, dans une logique d’apport au marché d’une solution plus complète d’évaluation du SI en amont d’une virtualisation des postes de travail, depuis l’infrastructure jusqu’aux applications et aux environnements utilisateurs. 

Derrière la différenciation des offres, on sent toutefois l’effet d’une dynamique de marché en faveur d’outils d’évaluation en amont plus complets. Une dynamique génératrice d’une compétition accrue. Ainsi, Chris Akerberg ne manque pas de critiques à l’encontre de son concurrent : «LakeSide court peut-être après les grands intégrateurs avec une offre gratuite parce qu’il ne bénéficie pas du même intérêt que nous sur le marché. LakeSide se contente de proposer de l’évaluation alors que nous avons une méthodologie complète de transformation du poste de travail.» Et d’affirmer tenir à rester «indépendant et agnostique afin que nos partenaires puissent choisir notre méthodologie quelle que soit la technologie considérée ».

Pour approfondir sur Virtualisation du poste de travail

- ANNONCES GOOGLE

Close