Egor - Fotolia

Planon s’appuie sur Claranet pour accélérer son approche DevOps

Dans le cadre de son approche DevOps visant à industrialiser les développements de la version SaaS de son logiciel de GMAO SamFM, Planon France a travaillé avec Claranet pour concevoir un environnement automatisé de test de correctifs pour sa solution. Objectif : fiabiliser encore un peu plus les développements avec, à moyen terme, la perspective de basculer vers un processus de déploiement continu.

Planon est un éditeur d’origine néerlandaise spécialisé dans les logiciels pour la gestion immobilière. Présent directement dans 15 pays, la firme emploie environ 600 salariés pour un chiffre d’affaires d’environ 51 M€.

En France, Planon a acquis la société Site Alpha en 2011 et sa solution de GMAO (gestion de maintenance assistée par ordinateur) SamFM. Il est au passage devenu l’un des acteurs de référence de la GMAO pour l’immobilier tertiaire. Les ventes de SamFM représentent ainsi près de 70 % des 8,9 M€ de CA réalisés l’an passé par la filiale française de la firme, le solde provenant de la commercialisation de l’ERP de Planon, Planon Universe.

Comme l’explique Samy Fatine, le Directeur des Opérations Commerciales SamFM, Planon a été assez précurseur sur sa GMAO SamFM en faisant évoluer la solution vers un modèle SaaS. « Ce changement nous a amenés à faire évoluer nos infrastructures de telle manière à permettre des accès performants et sécurisés pour nos clients, tout en améliorant la gestion opérationnelle de cette application sur son infrastructure SaaS. Nous avons aussi œuvré à perfectionner le processus de livraison chez les clients ».

Ces travaux sont aujourd’hui payants puisque 60 % du CA de SamFM provient désormais du mode SaaS et que la plate-forme ne cesse de gagner de nouveaux clients.

Planon n’entend toutefois pas se reposer sur ses lauriers et poursuit ses travaux pour améliorer encore son logiciel. C’est dans ce contexte que Planon a collaboré avec les équipes de l’hébergeur pour optimiser ses approches DevOps et notamment pour raccourcir les délais de test de ses correctifs logiciels.

Claranet fournit historiquement les plates-formes d’infrastructures hébergeant les instances monotenant de chacun des clients de Planon. À la demande de l’éditeur, Claranet a récemment mis en place une plate-forme d’infrastructure intégrée avec la suite d’outils DevOps de l’éditeur et permettant de déployer automatiquement des environnements de test de correctifs.

Industrialiser le processus de production des correctifs

« SamFM est une application relativement dynamique en matière de nouvelles versions », explique Samy Fatine. « Nous livrons trois versions majeures par an de SamFM et nous réalisons aussi trois sprints pour la résolution de  bugs. Pour nous, il y a un enjeu fort de qualité de l’outil en production, mais aussi un défi important en matière de coût d’exploitation ».

Pour Planon, la nouvelle plate-forme opérée par Claranet a deux bénéfices principaux : elle contribue à l’industrialisation du processus de test et à la fiabilité des développements. « De façon générale, elle a grandement amélioré ce processus et la démarche de qualité sur le produit en mode SaaS », affirme ainsi Samy Fatine.

« Il y a trois ans, nous avons commencé à structurer nos environnements de développement dans le cadre de nos efforts SaaS », explique Vincent Hénaux, le responsable réseaux et hébergement de Planon. « Nous nous appuyons sur la stack Atlassian JIRA, Confluence et BitBucket. Dès qu’un bug est remonté, nous pouvons suivre le processus de génération de correctif ».

Une plate-forme cloud automatisée pour le test des correctifs logiciels

Concrètement, dès qu’un bug est remonté et confirmé, une notification est créée dans JIRA. Les développeurs s’attaquent à la production d’un correctif et une fois le développement achevé, le ticket est clôturé dans bitbucket. Le processus se poursuit par une extraction du code (« Pull Request ») par Jenkins et par la demande de la création d’une VM pour tester le code.

La création de cette VM s’effectue de façon automatique à la demande de Jenkins sur l’infrastructure fournie par Claranet. Cette infrastructure s’appuie sur une plate-forme VMware vCloud Director, qui permet d’automatiser la création d’une VM et des environnements réseaux associés pour l’accueil d’une instance de test de SamFM intégrant le dernier correctif.

Cette VM est utilisée pour évaluer et valider le comportement du correctif. Si ce dernier est approuvé, le code est injecté directement dans bitbucket pour insertion dans le prochain train de release de SamFM.

Planon note que la firme n’en est pas encore tout à fait à faire du déploiement continu. Mais pour Samy Fatine, « l’objectif est de permettre dans les 12 mois de dupliquer les bulles clients et de les déployer en production en quelques clics. L’élément manquant pour l’instant est le lien entre la chaîne de développement et la chaîne de production ».

Si Planon voit une telle intégration comme un bienfait à terme, la firme souligne toutefois qu’elle évolue avec une certaine prudence. Si les clients sont sensibles aux avantages du mode SaaS et notamment aux mérites de mises à jour plus fréquentes, certains restent attachés à la maîtrise du processus de montée de version. Comme le note Samy Fatine, « faire évoluer le logiciel de façon brutale ou non maîtrisée par les clients finaux peut être anxiogène pour certains ». 

Dernièure mise à jour de cet article : mars 2017

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close