Le rachat de Novell par Attachmate devrait largement profiter à NetIQ

La division sécurité et identité, gestion des performances et administration de systèmes d'Attachmate, NetIQ, va hériter de la plupart des produits de Novell et voir son profil largement dopé par l'arrivée des outils de gestion d'identité, de gestion de la sécurité et de la conformité et de gestion de la virtualisation de Novell. Suse, de son côté, va retrouver une large indépendance.

On en sait désormais un peu plus sur la façon dont Attachmate Group entend intégrer les différents produits du portefeuille Novell à son offre existante après le rachat officiel de l'éditeur né à Provoh. Jusqu’alors Attachmate et NetIQ, les deux divisions du groupe opéraient de façon largement autonome, ne partageant que les fonctions centrales (bureaux, administration, finance et RH). Chaque entité ayant la haute main sur ses plans produits, sur sa R&D et sur la gestion de ses ventes. Ce modèle va désormais être étendu à deux nouvelles divisions, Novell (qui comprendra les applications historiques comme Netware et les outils collaboratifs regroupés autour de Groupwise) et Suse qui aura pour mission de se concentrer sur la distribution Linux maison.

Les produits de sécurité, de gestion d'identité et d'administration de Novell basculent dans le portefeuille de NetIQ

Cette organisation implique qu’un certain nombre de produits Novell vont basculer sous la responsabilité de la division NetIQ, à commencer par l’ensemble des produits de gestion des identités et des accès  - Novell Identity Manager, Novell Access Governance Suite, Novell Cloud Security Service, Novell Access Manager, Novell SecureLogin et Novell Privileged User Manager -, les produits de gestion de la sécurité et de la conformité - Novell Sentinel, Novell Sentinel Log Manager et Novell Compliance Management Platform – ainsi que l’ensemble des produits d’administration système et de gestion de la virtualisation - Novell Operations Center, Novell Cloud Manager, PlateSpin Forge, PlateSpin Migrate, PlateSpin Orchestrate, PlateSpin Protect, PlateSpin Recon.

Contacté par LeMagIT à Las Vegas, où se déroule actuellement le « Kick-Off » annuel de la marque, Ton Musters, le directeur général Europe du groupe, explique que c’est un NetIQ sensiblement renforcé qui va sortir de la fusion avec Novell, faisant de la division la principale entité d’Attachmate Group. « Rattacher les produits de management de Novell à NetIQ a beaucoup de sens pour nos clients et va nous permettre de fournir une bien meilleure intégration entre nos lignes de produits », explique Musters.

Et d’ajouter :« La beauté de l’acquisition est qu’il n’y a pas de recouvrement entre les produits de Novell et ceux de NetIQ et qu’ils sont même plutôt complémentaires ». NetIQ est plutôt bien positionné par les analystes sur ses différents marchés et notamment sur celui de la gestion d’identité, des SIEM (Security Information and Event Management) et de la gestion de performances applicatives. L’intégration des produits Novell devrait en principe renforcer ce positionnement et également faire progresser la firme sur le marché des outils de gestion de datacenters.

A court terme, NetIQ devrait faire porter ses efforts sur la convergence des équipes commerciales afin d’exploiter les opportunités nées de la convergence des bases installées des deux marques. Musters estime ainsi que NetIQ pourrait tirer profit du plus large écosystème de partenaire de Novell. « Nous avions ainsi 4 clients NetIQ dans un panel de discussion durant le Kick –Off et la plupart utilisait aussi des produits Novell dans certains pans de leur organisation. Leur réaction à l’acquisition était plutôt positive », se réjouit ainsi Musters.

« Novell quant à lui va pouvoir se recentrer sur son marché et cette concentration devrait avoir un impact positif », argumente-t-il. Selon lui, Novell pourra ainsi mettre l’accent sur ses offres collaboratives  - dont Groupwise et Vibe - , sur ses outils Zenworks et sur la préservation de sa base installée Netware (pardon Open Entreprise Server et Open Workgroup Suite) qui n’a cessé de s’éroder au cours des années écoulées.

Suse retrouve son indépendance et sera pilotée depuis l'Allemagne

Suse, de son côté, va pouvoir se concentrer pleinement sur sa distribution Linux et sur les outils liés (comme l’appliance Toolkit ou les versions embarquées de sa distribution) et va pouvoir enfin livrer bataille « à armes égales avec Red Hat ». L’objectif est de regagner du terrain sur le numéro un mondial du secteur et de faire de Suse une marque plus forte sur le marché.

D’ailleurs, le rachat par Attachmate est une espèce de retour aux sources pour Suse qui sera pilotée par un Allemand, Nils Brauckmann, et gérée directement depuis l’Allemagne, pays qui a vu naitre la distribution et où Suse dispose de partenariats clés, par exemple avec SAP. Brauckmann est un ex-salarié de Novell qui avait rejoint WRQ avant son rachat par Attachmate et il était, jusqu’à sa nomination à la tête de Suse, le vice président des ventes et du marketing d’Attachmate en Europe. Le MagIT devrait revenir plus en détail sur le futur de Suse avec une interview de Nils Brauckmann vendredi 20 mai en fin d'après-midi.

A lire aussi sur Le MagIT :

L'historique des actualités récentes sur le rachat de Novell par Attachmate

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close