Cheops négocie les restes régionaux d’Arès

Annoncé il y a tout juste une douzaine de jours, le dépeçage complet et définitif d’Arès semble en bonne voie.

Annoncé il y a tout juste une douzaine de jours, le dépeçage complet et définitif d’Arès semble en bonne voie. La SSII annonce désormais négocier la vente de ses pôles SIS régionaux – vente d’infrastructure, son cœur de métier historique – avec Cheops. Selon le communiqué publié par Arès, « le périmètre concerne le pôle ventes d’infrastructures (SIS) portant sur l’ensemble des activités liées à l’architecture et à l’intégration des systèmes d’information pour les régions Centre, Est, Méditerranée, Languedoc, Lorraine, Nord, Normandie, Ouest et Rhône-Alpes/Auvergne".
Un ensemble qui représente près de 65 M€ de CA en 2007/2008 et concerne environ 250 salariés.

Cheops est spécialisé dans la sécurisation des infrastructures et est organisé en trois pôles : infrastructures, migration et infogérance. La société compte 4 agences à Bordeaux, Nantes/Rennes et en Ile-de-France et emploie 120 salariés. En dehors de l’Ouest peu de recouvrement donc, Cheops gagnant une visibilité sur quasiment tout le territoire national. Restera à digérer une acquisition qui représenterait un triplement de son activité.

Aucun prix d’achat de l’actif n’a été communiqué.

La semaine passée, Arès avait annoncé l’ouverture de négociations pour la cession des activités de vente d’infrastructures en Ile de France et de Databail, spécialisée dans la distribution et la location de serveurs, avec respectivement SCC et Econocom.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close