Arès vend les derniers joyaux de la couronne

Placé en redressement judiciaire le 21 juillet, Ares annonce avoir trouvé acquéreur pour les dernières activités qu'il a décidé de céder.

Placé en redressement judiciaire le 21 juillet, Ares annonce avoir trouvé acquéreur pour les dernières activités qu'il a décidé de céder. Databail, la filiale de financement, est vendue à Econocom. Le pôle RMS (réseaux, mobilité, sécurité) qui emploie 106 personnes rejoint de son côté Ineo Com, une filiale de GDF Suez. Le groupe confirme également la vente de l'activité Adequat (108 personnes, 65 millions d'euros de CA par an), spécialisée dans la vente d'infrastructures en environnement IBM, à D.FI. Pour mémoire, Adequat et Databail avaient été acquis par Arès en février 2008 et n’auront donc fait qu’un étonnamment court passage dans le giron de la SSII.

Ces cessions suivent celles de l'agence en Ile-de-France spécialisée sur les infrastructures (reprise par SCC) et des activités dans les régions Centre, Est, Méditerranée, Languedoc, Lorraine, Nord, Normandie, Ouest et Rhônes-Alpes/Auvergne (reprises par Cheops Technology).

Pour survivre à cette déconfiture, "Arès se concentre dorénavant sur son nouveau périmètre d’activités à plus forte valeur ajoutée à travers 3 métiers : services (ITS), intégration de solutions techniques (SIT) et applicatives (ISA) et vise un CA de 100 millions d'euros et environ 1 300 salariés", précise le groupe dans un communiqué. Lors de récents résultats trimestriels, sur ce périmètre, Arès a réalisé un chiffre d’affaire de 24,6 millions d’euros, plus de trois fois moins qu'un an auparavant.

Arès est placée en période d’observation par le tribunal de commerce d’Evry jusqu’au 21 janvier 2009.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close