Safran veut se renforcer dans l'identité numérique

Le Français Safran a confirmé ce lundi avoir proposé 300 millions de dollars à l'Américain Digimarc pour le rachat des équipements et logiciels servant à l'émission de pièces d'identité. Selon le communiqué du groupe tricolore, cette activité, représentant moins de 100 millions de dollars de chiffre d'affaires, fournit chaque année plus de 60 millions de documents d'identification sécurisés dans plus de 25 pays.

Le Français Safran a confirmé ce lundi avoir proposé 300 millions de dollars à l'Américain Digimarc pour le rachat des équipements et logiciels servant à l'émission de pièces d'identité. Selon le communiqué du groupe tricolore, cette activité, représentant moins de 100 millions de dollars de chiffre d'affaires, fournit chaque année plus de 60 millions de documents d'identification sécurisés dans plus de 25 pays. Elle viendrait renforcer Sagem Securité, une filiale du groupe dirigé par Jean-Paul Herteman.

Pour ces mêmes activités, Digimarc avait déjà reçu une proposition de rachat émanant de l'Américain L-1 Identity Solutions (pour 263 millions de dollars). Pour l'instant, le conseil d'administration de Digimarc ne s'est pas encore prononcé sur l'offre du Français.

La tentative de rachat de Safran intervient alors que la demande de titres sécurisés devrait fortement s'accroître sur le marché national avec de futurs grands marchés en vue (passeports, cartes d'identité, visas, titres de séjour, cartes grises). Rappelons que l'organisme public chargé de l'émission de ces titres (l’Agence nationale de titres sécurisés) a été créé en février 2007.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close