Vienne laisse Linux sur le banc

Le projet de migration des postes de travail vers les logiciels libres ne sera plus montré en exemple par les défenseurs de l'Open Source.

Le projet de migration des postes de travail vers les logiciels libres ne sera plus montré en exemple par les défenseurs de l'Open Source. Selon nos confrères de ZDNet, l'Österreichischer Rundfunk (ORF), gestionnaire autrichien du service public, les autorités de la capitale autrichienne ont voté la migration des 32 000 postes de travail que compte la ville vers le couple Vista / Office 2007. Montant du projet : 8 millions d'euros.

Cette décision vaut aussi pour les quelque 1 000 machines qui avaient migré vers Wienux, la distribution Linux développée pour la ville sur une base Debian. Certaines conserveront la possibilité de démarrer sur les deux OS.

Lancé pour des raisons d'économies budgétaires, le projet de migration vers les logiciels libres est remis en cause pour des questions essentiellement techniques. En cause, les difficultés rencontrées pour faire tourner un programme d'apprentissage du langage pour les enfants d'immigrés sur la plate-forme Open Source. Ce programme baptisé "Schlaumäuse", soit "souris rusées", utilise des plug-in pour Internet Explorer. Ce qui pose des difficultés avec Wine, l'outil permettant de faire tourner des applications Windows dans Linux. Lancé l'année dernière, "Schlaumäuse" est soutenu par Microsoft, qui en a profité pour pousser ses technologies. Rusé, non ?

Pour approfondir sur Bureautique

- ANNONCES GOOGLE

Close