A son tour, Atos-Origin doit faire face à des revendications salariales

Après Capgemini et IBM France, c’est au tour d’Atos-Origin de se retrouver confronté à une possible grève de ses salariés.

Après Capgemini et IBM France, c’est au tour d’Atos-Origin de se retrouver confronté à une possible grève de ses salariés. La section CFDT de l’activité intégration de la deuxième SSII française appelle à une journée d’action pour les salaires le 12 juin prochain. Au total, et en quelques semaines, c’est le top 3 français du service informatique qui aura subi la grogne des salariés sur leur pouvoir d’achat. La CFDT d’Atos stigmatise l’individualisation des salaires – pratique quasi systématique dans les SSII – et les incohérences salariales liées à l’actuelle tension sur le marché du recrutement.

Une mauvaise nouvelle pour la direction d’Atos par ailleurs confrontée à la remise en cause de son leadership par de gros actionnaires du groupe. Une solution semble néanmoins se dessiner à ce niveau, qui devrait être effective lors de la prochaine assemblée générale des actionnaires.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close