Atos : accord entre les fonds et la direction

Comme nous le pressentions en fin de semaine dernière, le retrait de l'ex patron d'Atos-Origin, Bernard Bourigeaud, a ouvert la voie à une solution négociée entre les fonds Centaurus et Pardus (23 % du capital de la SSII) et l'actuelle direction.

Comme nous le pressentions en fin de semaine dernière, le retrait de l'ex patron d'Atos-Origin, Bernard Bourigeaud, a ouvert la voie à une solution négociée entre les fonds Centaurus et Pardus (23 % du capital de la SSII) et l'actuelle direction. Rappelons que l'assemblée générale de la seconde société de services française avait été ajournée le 22 mai, suite à la prise de position du président du fonds commun de placement des salariés en faveur des résolutions présentées par les fonds. Prise de position pour laquelle il n'avait pas reçu mandat selon le directoire de la SSII.

Selon Les Echos, malgré les recours en justice déposés par les fonds qui avaient qualifié l'annulation de "mascarade", la direction actuelle de la SSII a trouvé hier un terrain d'entente avec Centaurus et Pardus. L'accord prévoirait le maintien des trois membres actuels du directoire de la SSII, dont celui du président, Philippe Germond. Un point sur lequel les fonds avaient refusé de répondre aux questions des actionnaires le 22 mai. En revanche, le président du conseil de surveillance de la SSII, Didier Cherpitel, dont les fonds réclamaient la tête, ferait les frais de l'accord. Il serait remplacé par une "sommité française reconnue du monde des affaires", selon une source citée par le quotidien. Donc ni un des administrateurs proposés par les fonds, ni un de ceux soumis aux actionnaires par le directoire.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close