Taxation des TIC : L’Afic s’oppose à un projet jugé absurde

« Une taxation de l’Internet, quel que soit son périmètre, pour financer la télévision relève d’une vision tournée vers le passé : taxer la marine à vapeur pour financer la marine à voile ». Aucun des plans proposés la semaine passée par Jean-François Copé pour le financement de l’audiovisuel public bientôt privé de revenus publicitaires ne trouve grâce aux yeux des industriels du web hexagonal.

« Une taxation de l’Internet, quel que soit son périmètre, pour financer la télévision relève d’une vision tournée vers le passé : taxer la marine à vapeur pour financer la marine à voile ». Aucun des plans proposés la semaine passée par Jean-François Copé pour le financement de l’audiovisuel public bientôt privé de revenus publicitaires ne trouve grâce aux yeux des industriels du web hexagonal. Il est vrai que les trois scenarii prévoient de taxer les NTIC.

Du coup l’Afic se fait menaçant renvoyant au pronostic de Bruxelles – en la personne de la Commissaire européenne à la Société de l’Information – pour qui une telle taxation nuirait au développement de l’économie numérique et surtout annoncerait une vague de délocalisation si les taxes envisagées devaient être adoptées.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close