Windows HPC Server arrive en bêta 2

Microsoft a publié la seconde bêta de son système d'exploitation pour grands clusters de calcul, Windows HPC Server 2008. Cette bêta 2, qui arrive avec quelques mois de retard sur le calendrier annoncé lors du dernier salon Supercomputing de Reno, apporte plusieurs changements par rapport à la bêta 1, notamment le support officiel du HPC Basic Profile du Grid Forum pour la soumission de jobs.

Microsoft a publié la seconde bêta de son système d'exploitation pour grands clusters de calcul, Windows HPC Server 2008. Cette bêta 2, qui arrive avec quelques mois de retard sur le calendrier annoncé lors du dernier salon Supercomputing de Reno, apporte plusieurs changements par rapport à la bêta 1, notamment le support officiel du HPC Basic Profile du Grid Forum pour la soumission de jobs. Microsoft a aussi revu en profondeur sa "To Do List" permettant de configurer un cluster. Selon Microsoft cette refonte fait suite aux plaintes des utilisateurs de la bêta 1 et devrait permettre de simplifier le paramétrage du cluster, l'ajout de drivers aux images systèmes et plus généralement l'application de correctifs aux nœuds de clusters.

HPC Server est le nouveau nom donné par Microsoft à l'actuel Windows Compute Cluster. Avec cette nouvelle mouture attendue pour la seconde moitiée de l'année, le géant du logiciel entend s'implanter sur un marché qui selon IDC a représenté près de 30 % des ventes de serveurs l'an passé et qui est aujourd'hui largement dominé par Linux.

Outre les aspects simplicité d'utilisation, Microsoft met en avant les améliorations de performance apportées à son OS pour clusters. La firme a par exemple développé une technologie baptisée Network Direct, qui court-circuite la pile réseau standard de Windows en utilisant RDMA. Résultat des performances annoncées en hausse de 30% par rapport à la pile réseau standard de Windows Server 2008 et une latence en forte baisse. Des gains dont tire notamment parti la pile MPI de l'éditeur, désormais annoncée comme aussi performante que les piles MPI Linux... Des affirmations que l'on aura sans doute l'occasion de vérifier lors de la mise en place des premiers clusters Windows HPC Server.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close