Réforme du CNRS : l'informatique copilotée avec l'Inria

Qui pour piloter la recherche française en informatique ? Dans un entretien accordé au Monde à la veille (le 22 mai) d’un conseil d’administration extraordinaire portant sur la réorganisation du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, affirme qu’aucun leadership ne se dégage en matière d’informatique, contrairement à six autres blocs scientifiques où le CNRS se verrait octroyer un rôle majeur de coordination de la recherche.

Qui pour piloter la recherche française en informatique ? Dans un entretien accordé au Monde à la veille (le 22 mai) d’un conseil d’administration extraordinaire portant sur la réorganisation du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, affirme qu’aucun leadership ne se dégage en matière d’informatique, contrairement à six autres blocs scientifiques où le CNRS se verrait octroyer un rôle majeur de coordination de la recherche.

Du coup, les différents programmes concernant les technologies de l’information seront copilotés par un attelage CNRS / INRIA. Si des groupes de recherche des deux organismes sont associés dans le cadre de nombreux projet, il s’agit cependant d’une belle reconnaissance du travail de l'Institut national de recherche en informatique et en automatique. Ce dernier se voit donc renforcé et surtout son modèle - fondé sur de nombreux partenariats industriels, sur le transfert au privé et la création d’entreprises - encore mieux reconnu.

Lire l’entretien de Valérie Pécresse au Monde

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close