La BI mobile, au service des urgentistes au Royaume-Uni

Des hôpitaux britanniques ont entrepris de connecter leur système de gestion des patients (PAS) Oracle à SQL Anywhere de Sybase afin de se doter d’une application de BI mobile pour accélérer l’analyse des résultats d’examens des patients.

Les médecins des services d’urgence de trois hôpitaux britanniques ont opté pour un système de Business Intelligence mobile pour accéder aux résultats des examens de leurs patients. Deux d’entre eux se situent dans le Midlands alors que le troisième se trouve dans le Surrey.

Ecommnet, une société spécialisée dans le développement d’applications mobiles basée à Newcastle, a collaboré avec Oasis Medical Solutions, située à Londres pour intégrer le système qui repose sur la technologie de data management Sybase SQL Anywhere et Afaria (pour la gestion sécurisée des terminaux).

Ecommnet a développé une méthode pour afficher les résultats des examens, extraits du système Patient Administration System (PAS) d’Oasis - un système utilisé par une trentaine d’hôpitaux au Royaume-Uni-, vers des iPhone.

«La solution mobile alors développée fournit la bonne information à la bonne personne et au bon moment de façon à faciliter la prise de décision», résume Robert Campbell directeur d’Ecommnet, décrivant alors l’implémentation du système de BI. Désormais, «les spécialistes peuvent identifier les patients dont les examens sont anormaux, de façon à pouvoir entreprendre une action appropriée. Son utilisation est donc réservé aux services d’urgence mais la solution peut être déployée à d’autres services. Ecommnet affirme enfin  avoir développé l’application iPhone en seulement 7 jours.

«Nous nous sommes penchés sur un système très complexe, reposant sur une base de données Oracle en backend. Nous y avons identifié les données clés et traduit cela en quelque chose qui fonctionne sur un terminal mobile, dont une des caractéristiques est d’avoir un petit écran», commente-t-il. Dans ce projet, un des objectifs a été «de présenter les informations pertinentes aux praticiens. Le fonctionnement devait être simple pour les spécialistes; nous devions donc penser comme eux».

Campbell savait que les utilisateurs ne disposeraient pas en permanence de connectivité lors du transfert de données entre le PAS - reposant sur Oracle - et les iPhone. Cela impliquait donc de s’équiper d’un datastore fiable et des fonctions de restitutions de données.

La solution SQL Anywhere de Sybase dispose d’une datastore rapide, d’une base de données douée de fonctions de restitution de données et d’une plate-forme de synchronisation de données.

«Avec SQL Anywhere, nous avons pu déléguer les opérations de transmission de données entre le terminal mobile et le backend à la technologie de Sybase, au lieu d’avoir à passer beaucoup trop de temps, que nous n’avions pas, à renforcer les communications», souligne Campbell.

Le système fonctionne ainsi : les médecins reçoivent les résultats d’examen, qui s’affichent sur l’écran sous la forme d’un tableau. Ils peuvent examiner ces résultats et les noter comme ayant été traités. Cette action est ensuite transmise et inscrite dans la base de données Oracle.

Campbell prétend qu’il existe un potentiel pour de telles applications adaptées notamment à la gestion des autorisations de sortie. Une façon de libérer rapidement des ressources, comme des lits, et améliorer le rendement. Les praticiens sont demandeurs pour ce type d’applications, affirme-t-il mais il existe un vrai obstacle. «Lorsqu’ils voient un téléphone mobile, ils le considèrent davantage comme un jouet, et enfin ils y voient un risque en matière de sécurité. Mais la sécurité est isolée au sein de l’application elle-même et l’authentification des utilisateurs est liée à la base de donnée Oracle. Les outils Sybase chiffrent la base de données et les communications sous-jacentes sont également chiffrées.»

En ce qui concerne les iPhone, Campbell déclare : « pour étendre ses fonctions aux personnels infirmiers, les coûts peuvent sembler prohibitifs. Des terminaux Android pourraient alors être utilisés. Les développements peuvent également être réalisés en quelques jours car les technologies sous-jacentes restent identiques.
Il admet enfin que ce type d’implémentation est très inhabituelle. «Les autres applications développées dans le secteur de la santé sont en général moins radicales. Et l’intégration avec un PAS est une chose rare au Royaume-Uni.»

Traduit de l’anglais par le rédaction

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close