Cet article fait partie de notre guide: Dropbox-like : l'avènement des FSS d'entreprise

Hitachi fait évoluer son offre de stockage objet et ajoute des services de type "DropBox"

Hitachi vient de faire évoluer son offre de stockage objet et de gestion de contenus Hitachi Content Platform en lui ajoutant notamment des fonctions de synchronisation et de partage de fichiers "à la DropBox" ainsi que le support de l'API Amazon S3.

Hitachi a ajouté cette semaine plusieurs fonctions importantes à sa plate-forme de gestion de contenus et de stockage objet, Hitachi Content Platform (HCP), et notamment des fonctions de partage et de synchronisation de fichiers « à la DropBox », le support de l’API S3 ainsi que celui de VMware. 

HCP est  l’une des plus plates-formes de stockage objet les plus matures du marché. La solution a été lancée en 2007 par Hitachi en réponse au Centera d’EMC. A l’époque, l’objectif était essentiellement de répondre aux besoins d’archivage à long terme et d’archivage à valeur probante. Depuis,  Hitachi a su progressivement enrichir sa plate-forme et la faire évoluer. Pour avoir une idée de la polyvalence de HCP, il faut par exemple comparer la plate-forme à l’offre d’EMC qui pour couvrir le même spectre fonctionnel aligne trois plates-formes : Centera, Atmos et désormais ViPR. 

Des fonctions de type DropBox intégrées 

La principale nouveauté apportée par cette nouvelle mouture de HCP est une fonction intégrée de synchronisation et de partage de fichiers baptisée HCP Anywhere. Cette solution permet aux utilisateurs de synchroniser des données entre plusieurs machines via HCP mais aussi de partager des données avec des tiers (par exemple par e-mail). Le premier client mobile proposé pour HCP Anywhere est un client iOS, disponible pour iPhone et iPad, qui devrait prochainement être complété par des clients pour les autres grandes plates-formes mobiles. 

L’un des atouts d’HCP Anywhere est son intégration avec Active Directory, ainsi qu’un ensemble d’outils d’administration et d’audit permettant à l’entreprise de disposer d’un contrôle avancé sur la circulation de données dans l’entreprise. En l’état, HCP Anywhere est une option payante. Hitachi indique que son coût est en ligne avec celui des services de partage et de synchronisation du marché. 

HCP s’enrichit aussi du support de l’API de stockage Amazon S3, un support qui vient s’ajouter au support actuel d’accès en mode REST et en mode fichier (via notamment l’Hitachi Data Ingestor, une passerelle NFS/CIFS). Hitachi devrait progressivement ajouter d’autres protocoles parmi lesquels devrait tôt ou tard figurer le support du système de fichiers Hadoop, HDFS. 

Une autre évolution est l’aptitude de HCP à fonctionner dans des machines virtuelles VMware. Jusqu’alors Hitachi proposait le choix entre des appliances prêtes à l’emploi, basées sur ses offres de serveurs lames, ou sur une version logicielle déployable sur des serveurs physiques de grands constructeurs. 

HCP en mode Cloud 

Une dernière option pour les clients est l’accès à des services HCP en mode Cloud. Depuis déjà plusieurs mois, le constructeur japonais propose aux Etats-Unis des services de stockage en mode cloud basés sur HCP. Ces services devraient progressivement s’étendre à l’international. 

Hitachi entend aussi permettre à ses partenaires de proposer HCP en mode Cloud (ce devrait d’ailleurs être le mode de commercialisation privilégié en France). Dans ce cadre, le constructeur vient de lancer un nouveau programme Partenaire Cloud HDS.      

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close