VMware vCenter administre Hyper-V

La rumeur voulant que VMware s’ouvre au support d’Hyper-V s’est concrétisée. Une extension pour vCenter lui permet d’administrer les hôtes Hyper-V ainsi que les machines virtuelles s’y exécutant. Elle est immédiatement disponible en téléchargement sur le site Web des VMware Labs.

VMware publie enfin un outil capable d'administrer les hôtes reposant sur Hyper-V, l'hyperviseur de Microsoft. Baptisé XVP Manager, l’outil s’installe comme une extension d’administration pour vCenter, selon les vidéos de démonstration du site de VMware. Les adresses IP et les données d’authentification pour les hôtes Hyper-V peuvent être introduits directement dans le système vCenter/XVP via l’assistant d’ajout d’hôtes de vCenter.

Les utilisateurs peuvent également indiquer l’adresse IP d’un serveur Microsoft System Center Virtual Machine Manager (SCVMM) et sélectionner les VM dont il est chargé de l’administration pour importer les données de configuration afférentes dans le système vCenter/XVP, toujours selon les vidéos de démonstration (et, oui, il y un bouton «Tout sélectionner»).

Ces vidéos montrent une série d’interventions de contrôle de base : ajout et suppression, activation et arrêt, suspension, redémarrage et connexion des VM sélectionnées à un réseau. Mais un ascenseur de défilement visible dans les démonstrations suggère l’existence d’autres fonctionnalités, plus avancées. On retrouve par ailleurs des onglets classiques de vCenter, utilisés notamment pour obtenir une synthèse de l’environnement ESX/ESXi, mais aussi les détails des machines virtuelles, de la configuration, des événements et encore des tâches. L’aspect graphique ne change pas : la seule différence est qu’il s’agit là de travailler sur des VM Hyper-V. L’outil présente d’ailleurs également un onglet Console qui permet de se connecter directement à la console d’administration d’une VM.

Et XVP offre les mêmes fonctionnalités au niveau des VMs avec gestion directe de la mémoire allouée, des processeurs virtuels et des périphériques. Cerise sur le gâteau : XVP permet de convertir les machines virtuelles Hyper-V en images vSphere.

En l’état, rien ne garantit que XVP sera un jour proposé officiellement et, donc, supporté. Ni d’ailleurs qu’il ne soit un jour proposé sous une forme différente. Les termes de licence des VMware Labs le précisent d’ailleurs : «VMware n’est aucunement contraint de supporter les logiciels de démonstration technologique de quelque manière que ce soit, ni d’en proposer des mises à jour ».

Néanmoins, l’une des principales différences entre vCenter et SCVMM est bien que le premier se concentre sur l’administration exclusive des logiciels VMware tandis que le second peut être utilisé pour administrer des environnements Hyper-V et VMware. Alors que la concurrence devrait se renforcer entre SCVMM 2012 et vCloud Director dans le courant de l’année, il ne serait pas surprenant que VMware cherche aussi à combler l'écart qui sépare les deux outils d’administration.

De Beth Pariseau, SearchServerVirtualization. Adapté de l’anglais par la rédaction.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close